Archives du mois : octobre 2003

La précision aveugle…

Un docu­men­taire de Didier Demorcy.

Il est des natu­ra­listes qui, à la cam­pagne — mais aus­si à la ville, passent une par­tie de l’été au-dehors, à l’écoute des ultra­sons émis par les dix-huit espèces de chauves-sou­ris qui fur­ti­ve­ment sur­gissent avec la nuit…
De cette pra­tique encore récente, ini­tiée grâce à des tech­niques nova­trices, ils ont tiré à la fois une meilleure connais­sance des dif­fé­rents com­por­te­ments de ces «mam­mi­fères uniques car seuls volants», ain­si qu’un savoir spé­ci­fique… quant au sonore. 
L’hiver venu, cer­tains regagnent alors leur studio/laboratoire où, à l’aide d’ordinateurs et de logi­ciels par­ti­cu­liers, ils inter­rogent encore et encore les enre­gis­tre­ments de la sai­son écou­lée afin, d’une part, de confir­mer leurs obser­va­tions de ter­rain et, d’autre part, d’affiner autant que faire se peut leur com­pré­hen­sion de ces «phé­no­mènes bio­acous­tiques»… si rapides et com­plexes qu’ils échappent à l’analyse en temps réel, qu’ils se dérobent à l’écoute nue.
 Outillés de la sorte, et lais­sant un temps les chauves-sou­ris pour­suivre seules leurs «courses aveugles»; cer­tains par­mi eux ne se ris­que­raient-ils pas main­te­nant à évo­quer le «monde per­cep­tif» des chauves-sou­ris?

Production: deux temps trois mou­ve­ments asbl — 2003 — 50min25s
Prix du Ministre des Arts, des Lettres et de l’Audiovisuel de la Communauté fran­çaise de Belgique,
dans le cadre de RADIOPHON’iC 2003.
Avec la par­ti­ci­pa­tion et les témoi­gnages de: 
Lucienne Strivay, Alexandre Lefèvre,Yves Tupinier, Yves Laurent, et Géraldine Kapfer.
 Tous nos remer­cie­ments à: Marc Van De Sijpe et à Michel Barrataud, aux Editions Sitelle pour l’utilisation d’enregistrements d’écholocation extraits de leur double CD «Ballades dans l’Inaudible».
Copyleft. La dif­fu­sion de ce docu­men­taire dans un cadre non-com­mer­cial est libre, pour­vu de le faire en inté­gra­li­té, en citant les sources (notam­ment le CD des Éditions Sitelle et Michel Barrataud) ain­si que les par­ti­ci­pants; et éga­le­ment en en infor­mant le réa­li­sa­teur à l’adresse sui­vante: d.demorcy[at]swing.be

La Fièvre

Un voyage dans le Henan, une pro­vince rurale du centre de la Chine, où les habi­tants sont tou­chés par une «fièvre», dont ils ignorent tout, ou presque.

Durée: 41min03s
Réalisation et prise de son: Olivier Meys
Assistant et inter­prète: Li Ping
Montage et mixage: Irvic D’Olivier, assis­té d’Alain Hannart
Production: Ronald Theunen Munkash asbl, 2002
Prix de la SACD-Belgique, dans le cadre de RADIOPHON’iC 2003

Concours d’œuvres radiophoniques

En 2003, l’atelier a lan­cé un concours en direc­tion d’œuvres radio­pho­niques belges de la Communauté fran­çaise. Les résul­tats ont été dévoi­lé le 7 novembre sur l’antenne de RADIOPHON’iC et de Radio Campus.

La fièvre de Olivier Meys a obte­nu le prix de la SACD-Belgique (1500 euros). Le jury a salué «la grande qua­li­té du tra­vail. La qua­li­té de la réa­li­sa­tion, la beau­té du tra­vail de mixage, la rigueur de l’enquête liée à la qua­li­té poé­tique et évo­ca­trice de cer­tains pas­sages. La prise de risque. La façon d’utiliser la voix off.»
Lisez plus et écou­tez

La pré­ci­sion aveugle… de Didier Demorcy a obte­nu le prix du Ministre des Arts, des Lettres et de l’Audiovisuel de la Communauté fran­çaise (1250 euros). Le jury s’est expri­mé en ces termes : «Cette pro­duc­tion nous a tous ému. Pour l’originalité du sujet, pour l’inouï. La qua­li­té sonore du sujet et son pou­voir évo­ca­teur. Son carac­tère didac­tique. Cela nous apprend à écou­ter dans les zones vierges.»
Lisez plus et écou­tez

Le jury était com­po­sé de:
 — Chantal Dumas, com­po­si­trice et pro­duc­trice radio au Canada (pré­si­dente)
 — Silvain Gire, res­pon­sable édi­to­rial à Arte Radio
 — Jean Larriaga, res­pon­sable radio SACD Paris
 — José Iges, coor­di­na­teur du groupe Ars Acustica de l’UER et pro­duc­teur à RNE Radio Clásica Madrid
 — Brigitte Rihouay, réa­li­sa­trice à France Culture

— — — — — — -

22 émis­sions ont par­ti­ci­pé à ce concours :

- Grand-Hornu, voix de chan­tier (docu­men­taire) de Richard Kalisz
 — Le corps de la voix, Marcel Piqueray (docu­men­taire) de Michèle Blondeel et Luc Rémy
 — Paroles d’inconnues (docu­men­taire) de Richard Olivier
 — L’autre langue (fic­tion docu­men­taire) de Caroline Lamarche
 — Barberousse, pri­son d’Alger (fic­tion docu­men­taire) de Laurent Leclerc
 —  Confusion (fic­tion) de Pascal Fonteneau et Thierry Genicot
 — Martin, pêcheur de bon­heur (fic­tion) de Laurence Debry
 — Les gens de la terre (docu­men­taire) de Olivier Meys
 — La fièvre (docu­men­taire) de Olivier Meys
 — Retour aux sources de vie volées (docu­men­taire) d’Eric d’Agostino et Bernard Gilain
 — Jodi, toute la nuit (fic­tion) de Violaine De Villers et Didier De Lannoy
 —  Les lettres d’un kinois à l’oncle du vil­lage (fic­tion) de Violaine De Villers
 — Pas de quar­tier pour les petits ciné­mas (docu­men­taire) de Jean-Baptiste Dumont
 — Trois jour­nées dans la vie des belges (fic­tion) de Luc Malghems, Dominique Martinot-Lazarde, Pierre Lorquet
 — Saint Valentin «Chasse à l’homme à Montréal» (docu­men­taire) de Nadia Amraoui
 — Toutes gares (fic­tion) d’Annie Rack et Colette Nys Mazure
 —  240 secondes (docu­men­taire) de Guillaume Istace
 — À pro­pos du «café, le soir» (fic­tion) de Steve Driesen, Pascal Lefebvre
 —  La pré­ci­sion aveugle (docu­men­taire) de Didier Demorcy
 — Léo Ferre, voyage au jar­din d’une fleur sau­vage (docu­men­taire) de Gregor Beck
 — De ce qui n’est pas et devrait être (docu­men­taire) d’Isabelle Martin
 —  L’homme qui vou­lait être ailleurs (fic­tion) de Brigitte Thiriart et Marc Doutrepont

— — — — — — -

Libellé ori­gi­nal du concours :

Concours orga­ni­sé par l’atelier de créa­tion sonore radio­pho­nique dans le cadre de RADIOPHON’iC 2003 à Bruxelles du 1 au 8 novembre

Dans le but de pro­mou­voir la créa­tion en Communauté fran­çaise de Belgique, l’atelier de créa­tion sonore radio­pho­nique lance un appel à concours aux auteurs d’œuvres radio­pho­niques belges de langue fran­çaise.

Aucune limi­ta­tion de genre et de durée n’est impo­sée aux par­ti­ci­pants (docu­men­taire, fic­tion, poé­sie sonore, mix, hör­spiel, repor­tage, expé­ri­men­ta­tion sonore, …).

Toutefois les créa­tions, pour être prises en consi­dé­ra­tion, devront avoir été réa­li­sées après jan­vier 2001 .

L’œuvre envoyée devra être accom­pa­gnée d’un synop­sis (une ving­taine de lignes) et d’une courte bio­gra­phie du ou des auteurs. Ces der­niers peuvent remettre plu­sieurs créa­tions, avec un maxi­mum de 3 par par­ti­ci­pant.

Il est deman­dé d’envoyer les œuvres sur sup­port CD audio
et à rai­son d’un enre­gis­tre­ment par sup­port.

Les droits d’inscription au concours sont fixés à 10 euros par créa­tion ins­crite au concours.

Les déci­sions du jury inter­na­tio­nal seront ren­dues publiques à Bruxelles durant les Rencontres RADIOPHON’iC 2003 au mois de novembre.