Archives du mois : novembre 2004

Dossier France Culture

Qu’il est triste, notre pay­sage radio­pho­nique belge. Qu’il est gris, consen­suel et bêti­fiant. N’importe quel audi­teur local regrette les bonnes ondes de France Culture qui n’arrosent plus la Belgique en FM depuis novembre 2001. Elle ne reste acces­sible qu’aux hap­py few pou­vant la rece­voir par le câble ou par un très mau­vais signal via l’Internet.
Autant dire qu’ici, l’écoute de la chaîne cultu­relle fran­çaise relève d’un atta­che­ment par­ti­cu­lier à la liber­té de ton, l’intelligence, l’audace créa­tive… qui la carac­té­ri­saient encore il y a peu. En effet, ce sont des échos de plus en plus sombres qui nous par­viennent depuis cinq ans.

Ce mois-ci, Jean-Marc Turine a écou­té France Culture.
Il nous livre son point de vue sur une catas­trophe en cours.

Lire aus­si :
- L’interview de Laure Adler (.pdf) parue dans le sup­plé­ment télé du Monde du 9 juillet 2004
 — …et la réponse (.pdf) de DéfenseDeFranceCulture
 — Un tract (.pdf) de la CGT-Radio France
 — Un mani­feste (.pdf) de 1999 (!) pour la défense de France Culture.

Les Bruxellois sont formidables

Média, culture, politique et finances

« Les Bruxellois sont for­mi­dables !» ain­si titrait le quo­ti­dien Le Soir, dans son édi­tion spé­ciale «toute-boîte» du 27 sep­tembre 2004 consa­crée au lan­ce­ment de la nou­velle radio «BXL, city radio» lan­cée par Inadi (TVI/Rossel).
Devons-nous prendre cela comme une action mar­ke­ting gros­sière ou comme les mani­fes­ta­tions d’une ver­tu «psy­cho-média­ti­co-thé­ra­peu­tique», dont cer­tains inves­tis­seurs finan­ciers ont seuls le secret?

Un article de Carmelo Iannuzzo: Les_bruxellois_formidables(.pdf)

Le module expérimental de l’atelier: ça repart !

14 novembre à 15h15

Cette fois, c’est la bonne, qu’on se le chante ! Rendez-vous au pro­chain 15/15 au local de l’atelier pour la pour­suite des «pas (encore tou­jours) sus­pen­dus…»
De l’écoute, de la décou­verte, de la pro­fé­ra­tion, de la modu­la­tion, de la com­po­si­tion… Mot de passe-(passe) du jour : un égale deux. Nous répé­tons : deux égalent une.
Les zébats se pour­sui­vront jusqu’aux envi­rons de 20h. Le temps de quelques zébrures…