Archives du mois : décembre 2011

Prix Phonurgia 2011

Prix décou­verte Pierre Schaeffer 2011
Sonia Ringoot (Autoproduction, Belgique) pour «En quête de terre» (51’)

Prix Phonurgia Nova 2011
Felix Kubin
Säugling, Duschkopf, Damenschritte (Nourrisson, paume de douche, pas fémi­nins, une biblio­thèque de bruits) une pro­duc­tion Deutschlandradio Kultur, Allemagne, 47’)

ET le groupe Ars Acustica de l’Union Européenne de radio-télé­vi­sion, repré­sen­té par Marcus Gammel, a rete­nu deux autres oeuvres, en plus de la pièce lau­réate de Félix Kubin, pour une dif­fu­sion inter­na­tio­nale DONT:

Canopy Beat (ACSR, Belgique, 28’) de Els Viaene
Si la musique des sphères était ter­restre, peut-être pour­rait-on la trou­ver dans ce mor­ceau d’Amazonie. Captée, absor­bée, sur­prise, la forêt pri­maire révèle son propre bat­te­ment. Pas à pas l’humain la pénètre, han­té par cette pul­sa­tion, à sa mer­ci.

Née à Bruxelles en 1979, Viaene Els a débu­té dans le docu­men­taire à la RTBF. D’un trai­te­ment réa­liste du son, elle a évo­lué vers des envi­ron­ne­ments plus abs­traits, uti­li­sant la musi­ca­li­té et le rythme natu­rel des sons ambiants et élec­tro­niques qu’elle anime selon le prin­cipe du col­lage. Elle tra­vaille pour des per­for­mances mais aus­si des jeux Internet et des ins­tal­la­tions. Elle créée des envi­ron­ne­ments ima­gi­naires natu­ra­listes et orga­niques.
www.aurallandscape.net

La pièce est en écoute sur www.silenceradio.org

+ d’infos sur www.phonurgianova.blog.lemonde.fr

Prix Longueur d’ondes

Le pre­mier prix est rem­por­té par Yves Robic pour son docu­men­taire Entre les lignes. Plus d’excuse pour commander/offrir le très beau CD sur le label Sonoscaphe, avec un texte de Charles Juliet écrit pour l’occasion! (à info[at]sonoscaphe.be mais aus­si en vente à la Librairie 100 Papiers — Avenue Louis Bertrand, 23 — 1030 Bruxelles)
Le deuxième prix est allé à Damien Magnette pour Je suis Frédéric.

Félicitation aux auteurs!
A réécou­ter sans modé­ra­tion sur le site de l’acsr et/ou silenceradio.org!

Et aus­si lire le compte-ren­du de Thomas Baumgartner qui par­ti­ci­pait au jury.