Archives du mois : décembre 2015

Écoute radio: JUSQU’À CE QU’IL FASSE JOUR — JOUK LI JOU

Dimanche 10 Janvier à 17h

Jouk Li Jou 02

Haïti, décembre 2014.

Poètes et pen­seurs s’apprêtent à inves­tir les ruines de Port-au-Prince pour pré­sen­ter au public leurs pro­chaines créa­tions théâ­trales.
Trois d’entre eux nous ouvrent les portes de leur ate­lier inté­rieur.
A l’aube du Festival de théâtre Quatre Chemins — et de la com­mé­mo­ra­tion du séisme qui dévas­ta le pays cinq ans plus tôt – Caroline Berliner a sui­vi leur déam­bu­la­tion sur le ter­ri­toire de la capi­tale et livre ici un docu­men­taire en deux volets pour tra­quer les coïn­ci­dences entre fic­tion et réa­li­té, par­cours intime et his­toire col­lec­tive, néces­si­té artis­tique et enga­ge­ment citoyen.

JUSQU’À CE QU’IL FASSE JOUR
2015 – Documentaire (52 min)
Avec : Billy Elucien, Kermonde Lovely Fifi et Johny Zéphyrin.
Prise de son : Félix Blume
Montage : Sabrina Calmels
Mise en ondes et mixage : Jeanne Debarsy
Réalisation : Caroline Berliner
Une pro­duc­tion Le Bruit et la fureur asbl, avec le sou­tien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’ACSR, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

JOUK LI JOU
2015 – Carte pos­tale sonore (26min)
Ecriture et réa­li­sa­tion : Félix Blume et Caroline Berliner
Mixage : Samuel Hirsch
Une pro­duc­tion Le Bruit et la fureur asbl et Arte Radio, avec le sou­tien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’ACSR, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

Séance en pré­sence de la réa­li­sa­trice
+ cap­sule sonore issue de la base de don­née de BNA-BBOT.

Entrée libre.
Centre Culturel Jacques Franck
Chaussée De Waterloo 94, 1060 Saint-Gilles

ET LE MEME JOUR à Paris, sera pro­gram­mé JOUK LI JOU à La Maiosn de la Poésie, dans le cadre des goû­ters sonores orga­ni­sés par Arte Radio.

Écoute-rencontre radio: Les mots de ma mère

Lundi 14 Décembre à 20h
Au ciné­ma Aventure

12359855_442098249325875_6526566264207493128_n
En par­te­na­riat avec La Maison des Auteurs, nous vous pro­po­sons de décou­vrir Les Mots de ma mère, d’Aurelia Balboni.

«LES MOTS DE MA MERE»
«Aujourd’hui, ma mère a ten­té de payer le bura­liste du vil­lage avec des billets de Monopoly, elle pen­sait qu’il ne ferait pas la dif­fé­rence. Elle est atteinte d’une mala­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive appe­lée démence séman­tique : une pomme, une chaise, une fleur sont des mots qu’elle ne connaît plus. Ma mère n’aura jamais conscience de sa mala­die. Elle trouve qu’elle va très bien.»
Les Mots de ma mère est un témoi­gnage sonore bou­le­ver­sant dans lequel Aurélia Balboni raconte le quo­ti­dien de sa mère, atteinte d’une mala­die pro­vo­quant une perte pro­gres­sive de la mémoire séman­tique, épi­so­dique et auto­bio­gra­phique avant d’atteindre l’ensemble des fonc­tions cog­ni­tives.
Un docu­men­taire radio­pho­nique réa­li­sé par Aurélia Balboni, en co-pro­duc­tion et avec l’aide de l’acsr et Cinétroupe asbl, avec le sou­tien du Fonds d’aide à la créa­tion radio­pho­nique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Fonds du Côté des Ondes.

EN PRATIQUE
La soi­rée aura lieu le 14 décembre à par­tir de 20h au Cinéma Aventure dans la Galerie du centre 57, rue des fri­piers, 1000 Bruxelles.
Elle est gra­tuite, ouverte à tous, et La Scam-Sacd vous offre un verre pour pour­suivre les dis­cus­sions après l’écoute.
Pour y assis­ter, mer­ci de bien vou­loir vous annon­cer en écri­vant à l’adresse actionculturelle@sacd-scam
.be.

https://www.facebook.com/events/1522492204744954/

Écoute-rencontre radio: Gertrude, c’est ton vrai nom ?

Dimanche 6 Décembre à 17h

gertrude pochette_recto

Une comé­die-fic­tion radio­pho­nique de Olivier Chevillon et Christophe Rault
2015 — 47min

- Gertrude, arrête de boire.
 — Arrête de me dire Gertrude, arrête de boire.
 — Ça va, c’est une blague ! C’est la pre­mière fois que je ren­contre quelqu’un qui s’appelle Gertrude. Ça me fait pen­ser à Hamlet, la scène finale où la reine Gertrude boit le poi­son des­ti­né à Hamlet…
 — Tu crois que tu es le pre­mier à me la faire ? D’abord le roi dit «Gertrude, ne buvez pas.»
Et elle répond «mais si mon­sei­gneur, je bois.» Point. Et je bois. Point.
 — Et elle meurt empoi­son­née.

 — Et je t’emmerde.

Entrée libre.
Centre Culturel Jacques Franck
Chaussée De Waterloo 94, 1060 Saint-Gilles