Archives du mois : octobre 2020

Séance d’écoute • Les terrains vagues du sonore

Écoute collective chez nos voisin·es suivie d’une discussion avec le réalisateur Hervé Brindel

𝙎𝙮𝙣𝙤𝙥𝙨𝙞𝙨 :

« D’un point de vue sonore, le silence n’est pas une absence de son. Et com­ment pour­rait-il en être autre­ment puisque «Toujours l’existence pal­pite et fait entendre une rumeur qui ras­sure sur la per­sis­tance des repères essen­tiels.»

Alors, je me suis mis en quête dans les ter­rains vagues du sonore, afin d’ausculter le silence et de ques­tion­ner notre rela­tion au bruis­se­ment du monde. »

Un docu­men­taire réa­li­sé avec l’aide des stu­dios PomZed et le sou­tien du Fond d’aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie Bruxelles

𝙄𝙣𝙛𝙤𝙨 𝙥𝙧𝙖𝙩𝙞𝙦𝙪𝙚𝙨 :

• Gratuit - inscription par ici
🕰️ Ouverture des portes à 18h
📌 Compagnie Thor - Rue Saint-Josse 49, 1210
http://www.thor.be/

__________________________

◆ Hervé Brindel est connu pour avoir réa­li­sé La Beune en 2016, Regards croi­sés en 2004, Made Wianta en 1991. Il a aus­si réa­li­sé vingt-huit docu­men­taires mon­tés entre 2000 et 2014, notam­ment au GSARA asbl. Il a d’ailleurs été res­pon­sable de la régio­nale de Bruxelles du GSARA asbl entre 2010 et 2014 et s’oc­cu­pait d’or­ga­ni­ser des ate­liers col­lec­tifs en radio, vidéo et de créer des outils péda­go­giques.

Hervé est aus­si pas­sion­né de radio. Il a ani­mé et réa­li­sé l’émission radio « Objecteurs de Croissance » à Radio Panik entre 2005 et 2011. Entre 2013 et 2018 il a mon­té 5 docu­men­taires sonores : Moi raciste de Liévin Chemin, Le spleen de Lucy de Sarah Fautré et Mira Goldwicht, Le nez dans le gui­don de Liévin Chemin, Les experts du bitume de Vanessa Crasset, Pratiques de femmes, de l’intime au poli­tique de Gaëtane Meurice.

Séance d’écoute • Est-Ouest — Eté 86

Écoute publique en présence du réalisateur
Séance animée par Marianne Sluszny

𝙎𝙮𝙣𝙤𝙥𝙨𝙞𝙨 :
Août 1986, une ren­contre amou­reuse, hasar­deuse, dans une rue noc­turne, à Budapest. A ses risques et périls, Richard emmène jusqu’à Bruxelles, Ferenc, un jeune rou­main. 3 ans plus tard, le mur de Berlin s’écroule, le com­mu­nisme est vrai­ment mort. Et pour ceux de l’Est, Coca-Cola est deve­nu le sym­bole de la liber­té.
Quand ils se retrouvent aujourd’hui, tout a chan­gé. Une saga pas­sion­née en 15 épi­sodes, le mythe d’un amour clan­des­tin, dans la tra­ver­sée illé­gale de 1986, qui va se fra­cas­ser la tête contre le mur du pro­jet des exis­tences.

◆ Richard Kalisz est né en 1945 à Lausanne de parents juifs polo­nais venus de Varsovie et ayant échap­pé à l’extermination grâce à leur fuite en Suisse. Artiste et per­son­na­li­té contro­ver­sée, il n’a jamais vou­lu céder aux normes des ins­ti­tu­tions et des pro­duc­tions. Exclu de l’INSAS en 1967 pour contes­ta­tion radi­cale, il y est deve­nu pro­fes­seur en 1980.

◆ Marianne Slusny est pro­duc­trice d’é­mis­sions et de docu­men­taires cultu­rels à la RTBF et pro­fes­seur de phi­lo­so­phie à l’Institut National Supérieur des Arts Visuels de la Cambre. Elle vient d’é­crire et d’é­di­ter «Le Banc», un chant d’a­mour pour main­te­nir en vie, son mari, Guy Lejeune.

𝙄𝙣𝙛𝙤𝙨 𝙥𝙧𝙖𝙩𝙞𝙦𝙪𝙚𝙨 :
• Gratuit - Réservation obligatoire
🗓️ Lundi 12 octobre - 19h
📌 Centre Culturel Jacques Franck
Chaussée de Waterloo 94 - 1060 Saint-Gilles, Belgique