Accueil à la production

Une des mis­sions par­ti­cu­lières de l’Atelier de créa­tion sonore et radio­pho­nique est d’ assu­rer l’encadrement des auteurs de pro­jets de créa­tion radio­pho­nique en inter­ve­nant aux dif­fé­rents stades de l’élaboration de l’oeuvre : écri­ture, mon­tage finan­cier, enca­dre­ment à la pro­duc­tion, réa­li­sa­tion, post-pro­duc­tion et dif­fu­sion. Une atten­tion par­ti­cu­lière sera réser­vée à l’encadrement des jeunes diplô­més des écoles artis­tiques en veillant à les mettre en contact avec le sec­teur pro­fes­sion­nel.
Pour chaque pro­jet, est conclu, avec chaque auteur, le type d’aide appor­tée, les moyens finan­ciers et les ser­vices four­nis ; de la concep­tion du pro­jet, l’élaboration du dos­sier, la bud­gé­ti­sa­tion, la mise en place d’une équipe et d’un calen­drier de réa­li­sa­tion, un accom­pa­gne­ment artis­tique, la ges­tion de la pro­duc­tion, la mise à dis­po­si­tion de maté­riel de tour­nage et de stu­dio, jusque l’aide à la dif­fu­sion.

Un comi­té de lec­ture, com­po­sé de 3 admi­nis­tra­teurs et 3 per­sonnes externes, décide de l’accueil des pro­jets, et il fonc­tionne comme une étape dans l’accompagnement : son avis est com­plé­té par des pro­po­si­tions de réécri­ture, de col­la­bo­ra­tions artis­tiques, ou des pistes alter­na­tives de pro­duc­tion.
Les auteurs sont invi­tés à dépo­ser leur pro­jet en cours d’année et non la veille des dates de dépôt afin de béné­fi­cier au mieux du tra­vail d’accompagnement.

Deux types d’accompagnements dif­fé­rents sont pro­po­sés:

- L’accompagnement des pro­jets vers le Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Fonds Gulliver (finan­ce­ments exté­rieurs)
 — Un sou­tien aux formes émer­gentes et expé­ri­men­tales de créa­tion radio­pho­nique, au renou­vel­le­ment des formes et des genres, label­li­sé ‘Empreinte’ de créa­tion (octroi sur fonds propres)

Projets avec soutien ou recherche de financement extérieur

Ouvert aux pro­jets de fic­tions, docu­men­taires et autres genres radio­pho­niques, l’atelier peut pro­po­ser de nom­breux ser­vices aux dif­fé­rentes demandes d’accompagnement (de la concep­tion du dos­sier, conseil tech­nique, prêt maté­riel de tour­nage, accueil en rési­dence de mon­tage, aide à la dif­fu­sion, …).

La déci­sion d’accueil se fait sur des pro­jets en phase de concep­tion, ou en cours qui ont déjà obte­nu un finan­ce­ment ou en recherche de finan­ce­ment (mais non sur des pro­jets ter­mi­nés).
Chaque demande doit être accom­pa­gnée d’une note d’intention, d’une pre­mière pro­po­si­tion de trai­te­ment, et éven­tuel­le­ment, de la copie sonore de créa­tions déjà réa­li­sées. Nous dési­rons connaître éga­le­ment la com­po­si­tion envi­sa­gée pour l’équipe de réa­li­sa­tion (avec un CV) et le calen­drier dési­ré pour la réa­li­sa­tion du pro­jet.

L’attaché à la pro­duc­tion (car­me­lo [at] acsr.be) peut rece­voir chaque por­teur (maxi­mum 2 rdv) au préa­lable pour aider à la pre­mière phase de rédac­tion du dos­sier.

Ensuite, un comi­té de lec­ture ana­lyse les pro­jets reçus, opère une sélec­tion mais, si néces­saire, invite éga­le­ment cer­tains can­di­dats à déve­lop­per, amé­lio­rer cer­tains aspects, avant d’envisager le début de la réa­li­sa­tion ou d’entamer des recherches de finan­ce­ment.

Le comi­té de lec­ture est com­po­sé de trois membres du conseil d’administration et de trois membres exté­rieurs : en cours de consti­tu­tion.
Les pro­jets peuvent être remis de manière spon­ta­née durant l’année, mais nous indi­quons la pro­chaine date d’échéance de remise de dos­sier au FACR: 21 mars 2019
La dead­line pour remettre vos pro­jets au comi­té de lec­ture de Radio Campus et Panik a été fixée au jeu­di 7 mars 2019.

Vous trou­ve­rez l’appel à pro­jets de créa­tion radio­pho­nique pour l’année 2019 sur http://www.audiovisuel.cfwb.be/

- — - — - -

Remarque concer­nant les pro­jets dépo­sés au FACR : L’acsr, en tant que struc­ture d’accueil, ne peut être le pro­duc­teur délé­gué, ni pro­duc­teur asso­cié sur les pro­jets dépo­sés au FACR. Le por­teur de pro­jet doit avoir au préa­lable béné­fi­cier des ser­vices d’une struc­ture de pro­duc­tion (rési­dente en Belgique) ou béné­fi­cier du sta­tut d’indépendant (en Belgique).

Moyens de production

Chaque année, l’atelier de créa­tion sonore radio­pho­nique effec­tue auprès du Service Général de l’Audiovisuel, une demande d’équipement de maté­riel (conven­tion de prêt), dédié au tour­nage et à l’équipement des stu­dios.

Fin 2012, l’acsr dis­pose de trois stu­dios :
Le stu­dio 1, dont l’espace et les dimen­sions le pro­file prio­ri­tai­re­ment au mixage. Le stu­dio 2, sert à la fois de stu­dio de mon­tage, et de régie pour la cabine voix Le stu­dio 3 sert de cabine voix en rela­tion avec le stu­dio 2, et héberge une petite sta­tion de mon­tage.

Chaque stu­dio est équi­pé d’une sta­tion per­met­tant de tra­vailler dans l’environnement MacOSX (logi­ciel Protools, Ardour) ou dans l’environnement Windows (logi­ciel Samplitude et Sequoia).
Le maté­riel de tour­nage est com­po­sé d’enregistreurs à 2 canaux maxi­mum (Nagra, Tascam, Fostex) et de dif­fé­rents types de micro (mono : senn­hei­ser MD21, Neumann KMS105 et sté­réo : Schoeps MS, ORTF, Audiotechnica XY, micro cra­vates ME2). Le plan­ning de réser­va­tion pour ce maté­riel passe rapi­de­ment et de manière impré­vi­sible de période calme à des périodes d’indisponibilité totale. En 2011, des tra­vaux d’amélioration acous­tique des stu­dios (iso­la­tion et trai­te­ment interne) ont été réa­li­sés (avec la prise en charge pour la moi­tié des tra­vaux par le Service Infrastructure de la Fédération Wallonie-Bruxelles).

Aujourd’hui, qua­si­ment tous les pro­jets accueillis se réa­lisent dans les stu­dios de l’acsr (même les ingé­nieurs du son ayant leur homes­tu­dio) ; l’acsr a réus­si a don­né un cadre et des condi­tions agréables de tra­vail pour les réa­li­sa­teurs seuls ou en équipe.

En cours

Financement FACR:
» Frères» de Aurélia Balboni et Nicolas François (Smart Productions asso­ciées)
«Jean le Gen fou­tr» de Laure Gatelier (fic­tion)
« Si Emma Bovary avait été un homme du XXIème siècle, elle aurait pas­sé sa vie sur Grindr. » de Clément Braive (fic­tion)
« Des patates et des luttes » de Hélène Hocquet, Pierrette Pasteels et Corinne Ricuort
« Bunker » de Nora Hirsch Boulanger et Chloé Despax (fic­tion)
« Faire silence» de Hervé Brindel (docu)
« Sous l’eau, les larmes du pois­son ne se voient pas» de Delphine Wil* et Jeanne Debarsy (docu-fic­tion)
« Bomba » de Chloé Despax (fic­tion)