Archives de la catégorie : concert

VOIX IMPOSSIBLES #2 — radio voice lab (workshop & live) @ Ars Musica

© Elsa Laurent, Akasha, 2017

WORKSHOP : 9 – 13 NOV 2018 @ ACSR
Atelier vocal radio­pho­nique mené par l’artiste Myriam Pruvot — en col­la­bo­ra­tion avec les 8 participants.es. et le musi­cien Monolithe Noir.
Les détails ici pour sou­mettre votre can­di­da­ture
Clôture des ins­crip­tions le 19/10/2018

Comment rendre audible l’inaudible, don­ner de la voix à toute forme d’invisibilité ?
Pour cette seconde édi­tion, l’atelier VOIX IMPOSSIBLES pro­pose de s’inspirer du texte «On dif­fe­rence without sepa­ra­bi­li­ty » de Denise Ferreira Da Silva*. Paru en 2016, ce texte-mani­feste sug­gère de ré-inter­ro­ger notre monde et nos iden­ti­tés à tra­vers de nou­veaux outils de pen­sées poé­tiques.

RADIO LIVE : 15 NOV 2018 @ ARBA à 18h
Restitution publique de l’atelier dans le cadre de la remise du Prix Ars Acustica.
Entrée gra­tuite

À l’écoute, en direct de l’ARBA : un chœur inouïe de 8 per­for­meurs inter­pré­tant une par­ti­tion radio­pho­nique col­lec­tive consti­tuée de textes, de sons et de chants.
De cet éco-sys­tème vocal et musi­cal émer­ge­ront les voix des pré­sences inau­dibles : formes invi­sibles, vivantes ou inani­mées, fan­tômes pas­sés et pré­sents. La radio devient mem­brane de contact, sur­face de seuil entre les mondes.

* «On dif­fe­rence without sepa­ra­bi­li­ty » (2016, São Paulo Art Biennial, « Living Uncertainty »)
Denise Ferreira Da Silva est artiste, pro­fes­seur et direc­trice de l’Institut de Justice Sociale à l’Université British Columbia à Vancouver (CA).
Texte dis­po­nible ici : https://issuu.com/amilcarpacker/docs/denise_ferreira_da_silva

Clôture de saison — écoute publique

Babelfish asbl et l’ACSR ont le plai­sir de vous invi­ter au Centre cultu­rel Jacques Franck pour l’écoute publique du docu­men­taire sonore «Quand la mer se retire» d’Aurélie Boudet et Ecaterina Vidick.
L’écoute sera sui­vie du concert de «je suis nor­male», de Micusnule et Kohzo Komori.

PROGRAMME :
19.00 : auberge espa­gnole et drink.
20.00 : écoute de «Quand la mer se retire» (50min) avec la pré­sence de Ecaterina et Aurélie.
21.30 : concert « je suis nor­male » pro­jet musi­cal de Micusnule et Kohzo Komori.
22.30 : concert per­for­mance : Annah à tra­vers la harpe de Chazam et Léa Roger (45min)


«Quand la mer se retire» est le por­trait sen­sible, intime et colo­ré d’Aurélie.

À la veille de ses 34 ans, Aurélie apprend qu’elle est gra­ve­ment malade. Un an après l’annonce de cette mala­die, c’est ici que com­mence l’histoire. Une his­toire vivante, une his­toire ani­mée, pleine d’humour et de joie, autour des moyens qui mènent à la rési­lience lorsque le fil vient à lâcher. Un récit sonore sur la catas­trophe, sur la mala­die, sur la vie, sur la mort et sur ce qu’il y a entre.

Concept, mon­tage, prise de son et réa­li­sa­tion: Aurélie Boudet et Ecaterina Vidick
Avec: Aurélie, Pierre, Iloumaé, Jacqueline et Roger Mise en onde et mixage Jeanne Debarsy
Musique ori­gi­nale: Micusnule
Production: Babelfish asbl

Avec le sou­tien de l’ACSR et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La radio éclatée

1er février 2017 à 20h15
Entrée gra­tuite sur réser­va­tion

L’acsr vous pro­pose un concert à la Salle gothique de l’Hotel de Ville de Bruxelles sur une pro­po­si­tion de Stephan Dunkelman et dans le cadre de La Semaine du Son qui aura lieu du 30/01 au 5/02/2017 à Bruxelles.

Avec: «Black Bible» de Ilinca Stihi – «Phonobiographie # 1» de Charo Calvo, «Hörspiel mix» de Amandine Casadamont

Photo d’Angélique Tibau

« C’est suite à la pro­jec­tion en Surround de la pièce radio­pho­nique d’Ilinca Stihi « Black Bible » que m’est venue l’idée de pro­po­ser une for­mule d’écoute radio­pho­nique éten­due au concert avec orchestre de haut-par­leurs. Cela per­met d’abord aux créa­teurs de sor­tir les espaces de leurs créa­tions de « l’écran d’écoute sté­réo­pho­nique » pour inves­tir l’espace d’une salle de concert et d’améliorer leur écoute.
J’y ai vu aus­si une ouver­ture de dif­fu­sion très inté­res­sante pour ce type de créa­tion qui s’apparente plus au concert qu’à une écoute de type radio On peut y retrou­ver cet échange d’idées sur le vif que l’on peut avoir après un concert de musique. Cela per­met, enfin, aux créa­teurs de ren­con­trer leur public » Stephan Dunkelman

Cet évé­ne­ment s’inscrit dans le cadre d’un pro­jet euro­péen tri­an­gu­laire (Semaines du Son de Bruxelles, France, Roumanie). Trois options de spa­tia­li­sa­tions dif­fé­rentes seront pro­po­sées : – MULTICANAL, for­mule déjà sou­vent uti­li­sée que ce soit en radio ou en repré­sen­ta­tion publique – ACOUSMATIQUE, tech­nique de spa­tia­li­sa­tion uti­li­sée lors de concerts élec­troa­cous­tique où le com­po­si­teur inter­prète en direct une ver­sion déve­lop­pée dans l’espace – IMPROVISÉE, une créa­tion radio­pho­nique créée et remixée en direct pour l’espace.

En copro­duc­tion avec l’ACSR. Avec l’aide d’ARTeM pour la défi­ni­tion et l’installation du dis­po­si­tif de spa­tia­li­sa­tion sonore. Todor Todoroff spa­tia­li­se­ra Hörspiel mix d’Amandine Casadamont.