Archives de la catégorie : Empreinte

Just a perfect sounday

Dimanche 18 février 2018 de 14h à 23h
Au cinéma Nova – rue d’Arenberg 3, 1000 Bruxelles
Entrée: 6e/4e

L’espace d’un dimanche, le cinéma Nova éteint momentanément son écran et invite l’atelier de création sonore radiophonique pour un mezzé radiophonique intergénérationnel, à savourer avec curiosité et goût du risque.

Programme:

14:00 – Séance d’écoute
Débruitage
Christophe Deleu & François Teste, FR, 53′

15:30 – Séance d’écoute pour ENFANTS
Avec la collaboration de Puce à L’Oreille (Québec), Armada productions (France)…

16:30 – ATELIER JEUNE PUBLIC
L’envers du décor
Atelier bruitage par Zoé Tabourdiot
Réservation: stages@acsr.be ( 8 enfants entre 6 et 12 ans)

16:30 – Séance d’écoute
Ciné Waves : le cinéma à la radio
Cabiria Chomel & Corinne Dubien

17:30 – Séance d’écoute
Paroles du dedans : Centrale de St Maur
René Farabet, Prix Futura 1993, 62’

18:45 CREATION-PERFORMANCE COLLECTIVE
Yoga citoyen
Collectif Silence Ça Urge (Utopies sonores 2017), 9′, 2017

19:00 PERFORMANCE
La Syrinx & Le Rouleau de Printemps
PAR Anne Lepère & Marion Sage, 25′

19:30 – 20:30
Restauration – rencontre au bar

20:30 – Séance d’écoute
La Valla
Hadewijch Vanhaverbeke, vo nl st fr, 20′

21:00 PERFORMANCE
Annah à travers la harpe
PAR David Chazam & Léa Roger, 30′
D’après « Aucun souvenir assez solide »,
Un texte de Alain Damasio

21:30 PERFORMANCE
Cock Porn
Sara Amari & Povitch Augsburger.
BRUITAGE: Emilie Bender (Radio Moniek).
REALISATION: Carine Demange (Radio Moniek), 30’

Et toute la journée :
Présence de l’asbl d’Une Certaine Gaité (Liège), de l’ASAR (AsSociation des Auteurs Radios
+ Salle d’écoute des productions de l’acsr réalisées dans le cadre de l’appel à projet Empreinte.

 

Le programme en détail

Trait pour trait

 

Ni totalement fiction, ni exclusivement documentaire, ce portrait explore une zone de circulation où modèle et portraitiste se rencontrent. Comme un jeu de cligne-musette où les rôles de celui qui compte et de celui qui se cache seraient rendus poreux. Enregistrées lors de cinq tombées de nuit consécutives dans l’intimité du salon, les paroles de Nadia invitent l’auditeur à une partie de colin-maillard ; yeux bandés et bras tendus, libre de deviner les contours d’un visage qui prend inlassablement la tangente.

La Semaine du Son 2018: demander le programme!

La prochaine édition de la Semaine du Son se déroulera du lundi 29 janvier au dimanche 4 février 2018 !

La Semaine du Son de Bruxelles s’inscrit dans un mouvement international soucieux de faire découvrir au public le son dans tous les aspects et à sensibiliser tous les acteurs de la société à l’importance de la qualité de l’environnement sonore. Après l’édition de Paris et avant celle de Bucarest, la Semaine du Son de Bruxelles organisera une série d’événements liés au son dans divers lieux bruxellois tels que Flagey, la Salle Gothique de l’Hôtel de ville, le Musée des Instruments de musique…

L’acsr vous donne trois RDV:

Le 1/02 de 18h30 à 23h au RITCS pour une écoute binaurale au casque de La première fois que je suis devenu fou(le) de Jeanne Debarsy & Maël G. Lagadec.

Le 3/02 de 10 à 17h au C.C Jacques Franck pour un atelier d’écoute immersive avec Davide Tidoni. Et à 17h30 pour une présentation publique.

Le 4/02 de 17h à 19h30 au C.C Jacques Franck pour une écoute des dernières réalisations Empreintes:

  • Peur – répondre
    commentaires d’internet amenés à parler (18min) de
    David Stampfli et Marc Matter
  • Cartophonie – Le Sacrifice de Franck (Sinatra) Symphonie en 6 mouvements d’un Ancien Monde  de Cath Bouckenaere, Laure Gatelier et Julien Bibard
  • Avec le vent de Jeanne Debarsy (14min30)
  • Jetuvounou de Joachim Soudan (14min19)
  • Trait pour trait de Joachim Glaude (16min30)

Retrouvez tout le programme sur http://lasemaineduson.be

Avec le vent

Tout d’abord, il y a le souffle, celui qui rassure…
Ensuite arrive le son, celui qui raconte…
Virginia, Aram et Vardan soufflent leurs émotions et de ce souffle nous parviennent leurs histoires. L’histoire de l’exil, des souvenirs d’Arménie, un jour où le vent s’est levé et où il a fallu tout quitter.

Empreinte Appel 2017 de projet de créations radiophoniques

L’appel « Empreinte » vise le soutien aux formes émergentes et expérimentales de création radiophonique, au renouvellement des formes et des genres.

Il s’adresse à tou.te.s les auteur.e.s et réalisateurs.trices résidant en Belgique. Un tiers du budget Empreinte est réservé cette année aux jeunes diplômé.e.s des écoles artistiques.

L’objectif est de soutenir des dispositifs de tournage originaux ainsi que des recherches d’écriture radio nouvelles. L’appel soutient principalement des formes de radio art, paysage sonore, poésie sonore, portrait, carte postale sonore de 20 min maximum.

Date limite de dépôt: dimanche 15 octobre 2017 ; à envoyer à l’adresse suivante: empreinte@acsr.be

Télécharger l’appel ici.

 

 

The Sound of White Noise

The Sound of White Noise est une pièce composée d’une série d’instructions d’écoute qui sont diffusées à la radio et performée par les auditeurs. Les instructions concernent des positions spécifiques du corps et des mouvements que les auditeurs ont à accomplir en relation avec le système radio qu’ils utilisent et l’espace où ils se trouvent. Une voix enregistrée propose des instructions aux auditeurs et les guide à travers toute la durée de la pièce. Chaque instruction invite les auditeurs à interagir avec le bruit blanc qui est diffusé par la radio. Les mouvements et les gestes que les auditeurs effectuent modifient le flux du bruit blanc qui est diffusé dans la chambre et la façon dont les auditeurs le perçoivent.

Le premier objectif de le pièce est d’introduire les auditeurs à la possibilité d’interaction et d’engagement avec le son. Grâce à une série d’expériences d’écoutes guidées, les radio-auditeurs perçoivent les sons comme une présence concrète qui les met en contact avec le milieu de la radio, leur propre corps et l’espace autour d’eux. L’intention finale de la pièce est de demander aux auditeurs de travailler sur leurs propres capacités sensibles. À cet égard, la pièce peut être considérée comme une sorte d’entraînement d’écoute qui cultive les potentiels de perception et d’interaction de chacun dans le champ du sonore, mais aussi dans un spectre plus large, sur notre approche des relations humaines et sociales.

El Gat

Photo de Aylen Torres

Photo de Aylen Torres

El Gat est aux aguets, il observe attentif et amusé la vie qui passe sur la Rambla del Raval. À travers l’écoute des paysages sonores du quartier et de la parole données aux habitants et passants, l’énigmatique Gat va révéler ses vies passées.

Du 12 au 24 septembre 2016, l’artiste sonore Chloé Despax réalise au cours d’une résidence à La Place cette pièce radiophonique sur El Gat, sculpture monumentale en bronze réalisée par Botero.
L’hörspiel qui en résulte est composé d’éléments sonores hétérogènes, collectés au travers d’une variété de dispositifs techniques et participatifs dans l’espace public. Soundscapes, poésies, matières sonores abstraites, multiplicité de voix et de langues s’y entremêlent pour donner corps et vie au félin gigantesque.

Me, my English and all the languages of my life

Anna_radio

Vivant et travaillant dans le monde entier, Anna Raimondo s’interroge sur sa relation avec les différentes langues de sa vie: l’italien, l’espagnol, le français et l’anglais. Elle décide de suivre  un cours de phonétique pour apprendre à parler avec un accent britannique. Quelque part entre le ridicule et le sérieux, l’hésitation et l’encouragement, l’exploration de Anna invite les auditeurs à  une dégustation hybride de langues.