Archives de la catégorie : Performance

Zapnik: live radio show party

Samedi 13 Février à 20h

Les Ateliers Claus
Crickxstraat 15 – 1060 Bruxelles

zapnick

Le Zapnik présente : the live radio show party

Une soirée qui nous mène dans le monde de la fiction radio…sur scène. Solo, duo, trio, la radio raconte et montre ses coulisses. Humour, détournement, parodie et sentiments, les monologues prennent vie, les pensées se font sons, les hommes ont mille voix, les mots boxent avec la musique, c’est de la Radio Trap Boxing.

Radio Panik s’occupera de tout, de vous, de vos oreilles, et à partir de minuit de vos corps sur le dancefloor.

De la radio en chantier pour vous enchanter.

Au programme
« Les mots ne comptent pas pour vous ? ‘ », monologue radiophonique – Docteur Abgrall

« Pamela » – Sebastien Dicenaire performera un épisode de Pamela, fiction parodico-onirique, roman à l’eau de rose contaminé par un virus poétique. (http://dicenaire.com/)

« Beaux Jeunes Monstres » Fiction radiophonique en épisodes. Avant-première avec la mise en voix de l’épisode 1. Un texte puissant et drôle, la voix qui raisonne dans la tête d’un handicapé frondeur, mâtiné de sons électros. (Florent Barat – Sebastien Schmitz – Deborah Rouach )

« ZAPNIK LIVE RADIO SHOW » : Machine à voyager sur les ondes, le Zapnik fait halte sur toutes les stations du monde et joue la partition absurde de radios qui n’existent pas. Première en public. Avec de la trapmusic. Accrochez votre slip. (Meeboi – Le Docteur Débile – Le Général Moutarde – Aristide Comte de Chouvkoff – George Mickael et dans le rôle des Etats-Unis d’Amérique Occidentale, moi, le Docteur A)
(http://www.radiopanik.org/emissions/le-zapnik/)

Transitions sonores : Sean Peel (Surreal sound system)
DJs
– Meeboi (Zapnik)
– Muad’def (Zapnik)
– Totenfest (PBG)
– BAS (Brussels Alternative Show)

SEMAINE DU SON: Politiques Sonores

Dimanche 31 Janvier 2016 de 16h30 à 19h30

2_Gelnn Branca_The Ascension

Illustration tirée de la revue : Élizabeth Saint-Jalmes, Glenn Branca – The Ascension, 99 records, 1981, série « Hors Champ ».

 

Le numéro 11 de la revue POLI, « Politiques Sonores », s’est attachée à appréhender la complexité du sonore comme question culturelle, sociale et politique, à explorer les articulations du visible et de l’audible et à contribuer à l’introduction des sound studies auprès d’un public francophone.

Présentation de la revue et discussion autour de ses thématiques, avec Maxime Boidy (co-directeur de la revue, chercheur en science humaines et traducteur d’Une histoire de la modernité sonore, de Jonathan Sterne) et pali meursault (co-directeur de la revue et artiste sonore).

+ Diffusions sonores par Yann Leguay (contributeur de la revue et artiste sonore) et pali meursault.

INFOS PRATIQUES:
Organisé dans le cadre de La Semaine du son 2016.
Retrouvez toute la programmation en ligne sur http://lasemaineduson.be/

Entrée libre sur réservation en fonction des places disponibles.
Merci de réserver à reservations@lasemaineduson.be

Au Centre Culturel Jacques Franck
Chaussée de Waterloo, 94 – 1060 Bruxelles

Live radio et écoute public / Nov 2015

Quelques dates à retenir en ce mois de novembre

Mercredi 11/11 à 20h: Une nuit dédiée à la radio avec Ether Snuiven with Stefano Giannotti, Jenny Pickett and Julien Ottavi, Radio Femme Fatales & Klangendum au Atelier Claus.
« Radio Femmes Fatales, c’est un concept de spectacle performatif – émission de radio inventé par Maya Boquet et Lenka Luptàkovà, où l’auditeur devient spectateur (ou inversement), et qui hybride les approches radiophoniques et théâtrales pour finalement se jouer des codes et dire ce qui doit être dit, à savoir tout et rien en même temps. »

Dimanche 15/11 à 17h au centre culturel Jacques Franck: écoute en public et en présence de Muriel Alliot pour son documentaire Je veux tomber.
« Que se passe-t-il lorsqu’on a une peur bleue du vide et que l’on décide malgré tout de se hisser sur un mur d’escalade?
Je veux tomber est un documentaire subjectif et poétique, l’histoire d’un parcours physique et intérieur sur un mur. »

Dimanche 22/11à 17h au centre culturel Jacques Franck: écoute en public et en présence de Aurélia Balboni pour son documentaire Les mots de ma mère, programmé dans le cadre du Week-end du Doc.
« Aujourd’hui, ma mère a tenté de payer le bura­liste du vil­lage avec des billets de Monopoly, elle pen­sait qu’il ne ferait pas la dif­fé­rence. Elle est atteinte d’une mala­die neu­ro­dé­gé­né­ra­tive appe­lée Démence Sémantique : une pomme, une chaise, une fleur sont des mots qu’elle ne connaît plus. Ma mère n’aura jamais conscience de sa mala­die. Elle trouve qu’elle va très bien. « 

Performance de Dimitri Coppe – La Semaine du son

Mercredi 16 Septembre à 20h
Au Centre culturel Jacques Franck
94, Chaussée de Waterloo, 1060 Bruxelles

TOUT CE QUI N’A QUE HÂTE N’AURA FAIT QUE PASSER

dimitri_coppe

Une performance électronique pour quatre voix spatialisées autour des Sonnets à Orphée de R. M. Rilke
Quatre voix d’hommes et femmes parcourent en allemand et en français les vers de Rilke. Ces voix évoquent le mouvement incessant du temps qui défile.
À l’image de ce mouvement, les voix murmurées et vocalisées se croisent et s’enchevêtrent tout autour des spectateurs. Les voix sont déployées dans l’espace autour du public sur des groupes haut-parleurs. Chaque groupe a ses propres qualités visuelles et sonores :
– le totem : une colonne de haut-parleurs au centre du public
– la couronne : petites trompettes qui surmontent le totem
– le cercle : un groupe de 4 haut-parleurs autour du public
– les palmiers : grosses trompettes sur pied au milieu du public
– les piezos : guirlandes suspendues au-dessus du public
La performance déploie dans l’entièreté de l’espace la matière sonore : vers, mots, langues, voix, timbres, expressions, soupirs.
Ce théâtre d’ombres sonores cristallise une perception plus intuitive et sensorielle de l’unité des sonnets, et génère des images davantage intérieures.
Le public est invité à s’installer au milieu de la salle, parmi les voix qui circulent tout autour de lui.
Musicien issu de la composition, Dimitri Coppe pratique aussi l’improvisation. Les performances sont au centre de ses activités mais il collabore avec le cinéma, la danse, le théâtre et la radio. Réalisant un projet radiophonique sur les Sonnets à Orphée de R. M. Rilke, il en propose une version destinée à des performances basée sur la même matière déployée dans l’espace.

Dans le cadre de La semaine du son.
Avec le soutien du Centre culturel Jacques Franck et de l’acsr.

INFOS: sur réservation et en fonction des places disponibles
reservaion@lasemaineduson.be
04 72 640 299