Archives de la catégorie : Production

Rentrée 2019

Le son du mois

Bruxelles, canal de la Senne. Mazina, Marnélice, Rahman et Ghasem, quatre adolescent.e.s, patientent der­rière les murs d’une ancienne caserne mili­taire, leur Petit Château.
Nés ailleurs, ils attendent de savoir si leur ave­nir se des­sine en Belgique ou hors de ses fron­tières.
C’est le temps de leurs 18 ans.
Dans ce lieu de tran­sit qui les accueille alors qu’on décide de leur sta­tut, ils cherchent leurs mots
pour se racon­ter.

Être, venir, aller, un docu­men­taire de Caroline Berliner, pro­gram­mé le same­di 7/09 dans le cadre du
Festival Résonance — l’écriture invi­sible à Montréal
et dif­fu­sé sur la RTBF La Première dans l’émission Par Ouï Dire le 13/09 à 22h.

Nouvelles productions

L’envol de l’école | Guillaume Istace | 151min36s
Un car­net de bord sonore en 6 épi­sodes d’une démarche à l’ambition folle : réin­ven­ter l’école.

Diffusions:
Radio Air Libre 87.7MHz :2/09 (EP 1,2 et 3) et le 9/09 (EP 4,5 et 6)
RTBF La Première :16/09 (EP 1 et 2), 23/09 (EP 3 et 4), 30/09 (EP 5 et 6).
Radio Campus: chaque lun­di du 9/09 au 14/10 à 16h
Séance d’écoute le 26/9 à 18h dans le cadre de la soi­rée de lan­ce­ment au C.C Jacques Franck

Ainsi brament-ils | Matthieu Cornélis | 44min32s

Benoît et Baptiste sont pas­sion­nés par le cerf. Ensemble, ils suivent sa piste, l’appellent, l’écoutent, l’observent, le pho­to­gra­phient, le com­prennent. Une com­pé­tence que père et fils expo­se­ront au Championnat natio­nal d’imitation du brame de Saint-Hubert.

Diffusion dans «La Porte ouverte à toutes les Fenêtres» sur 48FM, le 28/09 entre 18 et 21h

.

49°00′ SUD de Sophie Berger

Dimanche 22/09 à 18h au Cercle des Voyageurs
18 rue des Grands Carmes, 1000 Bruxelles

À l’occasion de la mas­ter­class don­née par Sophie Berger dans nos locaux, nous vous pro­po­sons de décou­vrir 49°00′ SUD, un voyage sur une île la plus au Sud des Terres Australes et Antarctiques Françaises.

Séance sui­vie d’une dis­cus­sion avec la réa­li­sa­trice.
Entrée libre et gra­tuite — Plus d’infos.

Soirée d’ouverture des séances d’écoutes

Jeudi 26/09 à par­tir de 18h

Au C.C. Jacques Franck, Saint-Gilles.
Entrée libre — réser­va­tion sou­hai­tée à atelier@acsr.be

C’est la ren­trée et l’occasion de se revoir au cours d’une soi­rée concoc­tée en par­te­na­riat avec le Jacques Franck. Amenez de quoi gri­gno­ter et boire, on fête­ra ensemble les trois pièces pri­mées en 2019.

Au pro­gramme:
18h: Extrait du der­nier docu­men­taire de Guillaume Istace, L’envol de l’école. Séance sui­vie d’une dis­cus­sion avec le réa­li­sa­teur. Trailer

19h45: Minutes domes­tiques de Sarah Kokot, un album de poé­sie sonore.

20h30: Perséphoniques n°1 — TAKO TSUBO des FRACTALES FRANGYNES RADIO — Performance radio­pho­nique live.

Rencontres radiophoniques, festival de l’acsr

Du 6 au 8 décembre au ciné­ma Nova

Alchimique, Curieux, Sismique, Radieux : l’Atelier de Création Sonore et Radiophonique fait son fes­ti­val ! Trois jours de ren­contres autour du son avec écoutes col­lec­tives, sélec­tion jeu­nesse, radio live, per­for­mances, ins­tal­la­tions, et ate­liers. Oreilles abso­lues, rela­tives ou débu­tantes, venez écou­ter pour voir !

Pour l’occasion, nous avons lan­cé deux appels à pro­jets:

On me mur­mure dans l’oreillette

Vous avez peut-être enten­du par­ler ou même assis­té à une soi­rée Live Magazine où des repor­ters de long cours racontent, sur scène et en public les anec­dotes et l’envers du décor autour de leur article. L’idée serait de trans­po­ser cette expé­rience au monde de la radio. Les infos en détail

Création jeu­nesse

À vos micros, à vos ima­gi­naires ! L’écoute buis­son­nière, col­lec­tif arti­sa­nal inter­na­tio­nal pour l’émerveillement des petites et moyennes oreilles, est en train de concoc­ter une pro­gram­ma­tion autour de la créa­tion sonore jeu­nesse pour l’automne 2019… sur deux conti­nents à la fois: le fes­ti­val de La puce à l’oreille à Montréal les 1er et 2 novembre 2019 et le fes­ti­val de l’ACSR. Les infos en détail.

Météore

Il y a quelqu’un
J’ouvre la porte Et je sais Qu’il y a quelqu’un
Je m’en dou­tais
Déjà Depuis quelques jours
Depuis quelques jours Déjà
Je sen­tais sa pré­sence
.

Météore est le deuxième volet du trip­tyque Baron Samedi, écrit par l’auteur de théâtre Ludovic Drouet. Ces trois fic­tions radio­pho­niques Meute, Météore, Bunker, réa­li­sées en sté­réo et en binau­ral, ne racontent qu’une seule et même his­toire.

Les com­men­taires enten­dus lors des Phonurgia Awards 2019:
«Avec une grande éco­no­mie de moyens et de sobrié­té dans la réa­li­sa­tion, c’est d’autant plus admi­rable d’arriver à créer de telles ambiances et un tel jeu dans la double nar­ra­tion. Très beau tra­vail.» Juliette Volcler, cher­cheuse indé­pen­dante, autrice et cri­tique sonore.
«Une pièce d’une grande finesse. Si je dois choi­sir un mot pour défi­nir cette fic­tion ce serait la jus­tesse, autant dans le ton de la voix que dans l’habillage sonore.» Léa Minod, réa­li­sa­trice sonore
«Cette pro­duc­tion, et ce n’est pas si fré­quent, crée des sortes d’images arrê­tées, comme celle du feu, grâce à un tra­vail conju­gué du texte et du son. En l’écoutant, je pen­sais à des gra­vures, à des images très fortes. Le temps s’arrête un moment. C’est très simple et très brillant.» Marie-Madeleine Mervan-Roux, Directrice de recherche au CNRS sur l’histoire sonore du théâtre.

Newsletter juin 2019

SALON D’ÉCOUTE

Courage, fuyons! | Celia Dessardo | 55min | 2019

Dimanche 2 juin à 17h au C.C. Jacques Franck à Saint-Gilles
Et le 13 juin à 20h30 dans le cadre du fes­ti­val Les yeux ouverts à La Générale — Paris.

Nouvelle pro­duc­tion

Naufrage en pleine terre | Fanny Lacrosse | 48min56 | 2019

C’est L’Histoire … d’un héri­tage, Une sorte de conte désen­chan­té, trans­mis de mère en fille, Un tas en vrac dans lequel se noue le récit d’une famille.
L’Histoire d’un trop plein, Un empa­que­tage sans fin d’objets que l’on porte, que l’on pousse, que l’on tire, De caisses en car­ton où, entre les bibe­lots, s’agglutinent fan­tômes et sou­ve­nirs.
L’Histoire aus­si d’un vide, Qui, bras­sé par les vagues de la mémoire, refait sur­face, Et per­met d’apprivoiser le chaos et rega­gner de l’espace ;
C’est l’Histoire d’une tra­gé­die du quo­ti­dien, Celle d’un pay­sage où l’on se noie, les deux pieds ancrés dans la matière, Il était une fois … « Naufrage en pleine terre »

Une co-pro­duc­tion de l’INSAS, l’ACSR et de Par Ouï-Dire (RTBF).

Programmé dans le cadre du fes­ti­val Résonances du 31 mai au 2 juin à Anderlecht.
Diffusion le 3 juin 2019 à 22h sur La Première dans l’émissionPar Oui-Dire.

Festival Sillon

Au pro­gramme du Festival Sillon, buti­nage sonore et dif­fu­sions, le 1er juin à la Ruche Colombe.
Avec entre autre Apiculteur de Samuel Mittelman | 2004.

Oscillations#2

Journée sonore, le 8 juin de 14h à minuit sur trois bateaux à Nantes
Avec entre autre:
Meute | Despax & Boulanger Hirsch | 2018
Autopoïèse | Lepère | 2018
Tout le pro­gramme sur Utopie sonore

Festival Les yeux ouverts

3ème édi­tion du 11 au 13 juin orga­ni­sée par le col­lec­tif Lundi Soir
La Générale Nord-Est
14 ave­nue par­men­tier, 75011 Paris
Entrée en par­ti­ci­pa­tion libre

3 jours de pro­jec­tions, de ren­contres, d’échanges, d’ateliers, de séances d’écoute d’œuvres docu­men­taires sonores et de déam­bu­la­tion.

Journée sonore – Mercredi 12 juin
De 14h à 17h, place à une émis­sion live co-ani­mée avec Aurélie Charon : “Regards croi­sés sur la créa­tion sonore docu­men­taire”. 3h d’écoute et d’échanges pas­sion­nés avec des professionnel·le·s de la radio et du son, producteur·trices, col­lec­tifs, réalisateurs·trices afin d’interroger ensemble les nou­veaux champs de la créa­tion sonore, sa pro­duc­tion et sa dif­fu­sion dans le pay­sage radio­pho­nique actuel. En pré­sence de l’artiste sonore Kaye Mortley, des col­lec­tifs Le Bruitagène, Utopie sonore et Copie Carbone, Carmelo Iannuzzo et Clémentine Delahaut de L’ACSR et de la revue Le grain des choses. Avec la par­ti­ci­pa­tion de Radio Campus Paris (93.9 FM).

Rien à voir

Le 15 juin à Monestiés dans le Tarn, l’association Bricoles orga­nise un iti­né­raire à la décou­verte de la créa­tion sonore à tra­vers des séances publiques d’écoute : docu­men­taire, fic­tion, poé­sie sonore, formes hybrides…
Découvrez le pro­gramme et le tea­ser audio par Daniel Martin-Borret.
Avec notam­ment des pièces issues de Silenceradio.org et 3 séances de Rascasse, le vieux marin de Suliko Tabourdiot avec la voix de Denis Lavant.
Entrée libre sous réser­va­tion à contact.bricoles@gmail.com

Rencontres du film docu­men­taire

Du 27 au 30 juin à Mellionnec, France — 12ème édi­tion
Retrouvez dans la yourte à sons:
Le 28 juin Des che­mins de tra­verse | Chomel | 2018
Le 29 juin Quand la mer se retire | Vidick & Boudet | 2018

Newsletter Mai 2019

Le son du mois

CHOISIR ET APRÈS | Dimitri Merchie | 41min41 | 2019

En 2010, un an après la nais­sance de mon deuxième enfant, je me suis fait vasec­to­mi­ser. Comme mon frère avant moi et notre père avant nous, mais sans concer­ta­tion. Une coïn­ci­dence. Et un sujet de conver­sa­tion comme un autre, si bien qu’à défaut de faire des petits, j’ai fait un émule. Dans ses pas, j’ai retrou­vé des ques­tions, j’en ai décou­vert d’autres, autour d’un choix de vie posé un jour en toute bonne foi, mais pas en toute connais­sance de cause.
Une pro­duc­tion de l’Usine(bis) asbl, avec le sou­tien de l’ACSR et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les podacsts de l’ACSR sont aus­si dis­po­nibles sur iTunes et sur Soundcloud/acsr_bxl.

Écoutes publiques en partenariat avec l’ACSR

YASSAS | Verbiguié-Soum | 40min | 2019
Dimanche 26 mai à 17h au C.C. Jacques Franck à Saint-Gilles
Entrée gra­tuite

« Argo » c’est le nom d’une uni­té mobile médi­cale qui fait le tour du nord de l’île d’Eubée en Grèce pour don­ner des soins à des per­sonnes iso­lées phy­si­que­ment et finan­ciè­re­ment. Envoyée par le CHU Saint-Pierre depuis 2017, elle tente de pal­lier les manques, mais que faire quand les besoins sont immenses ?
Une pro­duc­tion Flim! Avec le sou­tien de l’ACSR, du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles et le Bureau International Jeunesse.

Aalaapi | ᐋᓛᐱ | Marie-Laurence Rancourt et Daniel Capeille | 40min
Dimanche 19 mai à 17h30 au Cercle des Voyageurs
Rue des Grands Carmes, 18 — 1000 Bruxelles
Entrée gra­tuite

Voyage atmo­sphé­rique aux côtés de 5 jeunes femmes du Nunavik (nord du Québec). Pendant 8 mois, celles-ci se sont racon­tées et confient leur rap­port per­son­nel au Nord et au Sud, à la tra­di­tion et à la moder­ni­té, à la soli­tude et l’appartenance. Ce bala­do en fran­çais, avec des pas­sages en anglais et en Inuktituk, est l’oeuvre ori­gi­nale au coeur de la pièce épo­nyme, qui s’est joué en février 2019 au Centre du Théâtre d’Aujourd’hui, à Montréal.
Prix inter­na­tio­nal de créa­tion radio­pho­nique Gulliver 2018

Une dis­cus­sion aura lieu après l’écoute avec Antonin Wyss — Preneur de son / Réalisateur / Cofondateur à Magnéto — et en rési­dence à l’ACSR.

Nuit Radiophonique — MUE Festival

Samedi 25 mai de 23h à 2h30 au C.C Bruegel
Rue des Renards 1F — 1000 Bruxelles

▼ Dans le cadre du Festival MUE ▼ Mémoires, Utopies, Envoûtements
Écoute col­lec­tive de créa­tions radio­pho­niques réa­li­sées par des artistes femmes. Des paroles mises en son, pour écou­ter les yeux fer­més, d’autres récits, des fic­tions, des por­traits, des essais, des expé­ri­men­ta­tions sonores, de la poé­sie, de la musique…

Session de rattrapage

Ecran large au Festival Millenium
Le 24 mars der­nier, le Festival Millenium s’est invi­té au Théâtre de la Toison d’Or pour une après-midi d’écoute de créa­tions radio­pho­niques en par­te­na­riat avec l’ACSR et Radio Panik.

Première par­tie avec: L’escamoteur de Cabiria Chomel
Sortir de ce jar­din de Claire Gatineau
Seconde par­tie avec: Lola de Paola Stevenne
Me, my english, and all the lan­guages of my life d’Anna Raimondo

Les écoutes sont sui­vies d’une dis­cus­sion avec les réa­li­sa­trices.
Animation: Leslie Doumerc

Choisir et après

En 2010, un an après la nais­sance de mon deuxième enfant, je me suis fait vasec­to­mi­ser. Comme mon frère avant moi et notre père avant nous, mais sans concer­ta­tion. Une coïn­ci­dence. Et un sujet de conver­sa­tion comme un autre, si bien qu’à défaut de faire des petits, j’ai fait un émule. Dans ses pas, j’ai retrou­vé des ques­tions, j’en ai décou­vert d’autres, autour d’un choix de vie posé un jour en toute bonne foi, mais pas en toute connais­sance de cause.

Newsletter Avril 2019

Le son du mois

AUTOPOÏÈSE de Anne Lepère | 41min09 | 2018

« Elle est com­ment votre dou­leur là ? Sur une échelle de 1 à 10, elle est à com­bien ? ». Derrière le rideau blanc d’une salle d’opération, se dresse un décor abs­trait, celui d’un voyage qui pren­drait sa source au coeur même d’une bles­sure. C’est ain­si que dans un état semi conscient, je reçois la visite du cen­taure Chiron. II m’indique un pas­sage, un tout petit espace, une synapse, d’où pro­vient un chant bien étrange… Partant d’un évé­ne­ment vécu et des ren­contres du réel, Autopoïèse pro­pose des chutes et des varia­tions, une des­cente vers la fic­tion, la poé­sie et la mytho­lo­gie.

Avec le sou­tien de l’ACSR et du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

À écou­ter sur acsr.be ou sur Soundcloud/acsr_bxl
+ une inter­view de Anne Lepère enre­gis­trée lors de la dif­fu­sion de Autopoïèse, le 23/03/19 sur 48FM, dans l’émission «La porte ouverte à toutes les fenêtres».

Salon d’écoute

CHOISIR ET APRÈS | Dimitri Merchie | 41min41 | 2019
Dimanche 28 avril à 17h au C.C. Jacques Franck à Saint-Gilles

En 2010, un an après la nais­sance de mon deuxième enfant, je me suis fait vasec­to­mi­ser. Comme mon frère avant moi et notre père avant nous, mais sans concer­ta­tion. Une coïn­ci­dence. Et un sujet de conver­sa­tion comme un autre, si bien qu’à défaut de faire des petits, j’ai fait un émule. Dans ses pas, j’ai retrou­vé des ques­tions, j’en ai décou­vert d’autres, autour d’un choix de vie posé un jour en toute bonne foi, mais pas en toute connais­sance de cause.

Une pro­duc­tion de l’Usine(bis) asbl, avec le sou­tien de l’ACSR et du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Autres écoutes publiques

Séance d’écoute spé­ciale fic­tion — Organisée par Magnéto
La bre­bis galeuse | Agbrall-Todaro | 56min58 | 2018
Lundi 8 avril à 18h30 à Montréal — Canada
Plus d’infos sur Soirée Magnéto

Blow Out Session #5 : Frontières
Mercredi 10 avril à 20h à l’atelier 210 — Bruxelles
Plus d’infos sur Atelier 210

Écoute, dit-elle
Dimanche 14 avril à par­tir de 15h
Fair_Play BE(LGIUM) inves­tit le BRASS - Centre Culturel de Forest pour la pre­mière fois et pro­pose de célé­brer l’ingéniosité créa­trice des femmes et per­sonnes s’identifiant comme non-binaires, à tra­vers son, musique et gestes sin­gu­liers, le temps d’un dimanche de prin­temps.

Lundi des Auteurs et des Autrices spé­cial prix radio
La pre­mière fois que je suis deve­nu fou(le) | Debarsy-Lagadec | 56min58 | 2018
Lux Aeterna : les expé­riences de mort immi­nente (1ère par­tie)| Pascale Tison | 57min | 2018
Lundi 29 avril à 20h au Cinéma l’Aventure — Bruxelles
Plus d’infos sur la Scam et de la SACD, et sur Facebook

Être, venir, aller

Bruxelles, canal de la Senne.

Mazina, Marnélice, Rahman et Ghasem, quatre adolescent.e.s, patientent der­rière les murs d’une ancienne caserne mili­taire, leur Petit Château.
Nés ailleurs, ils attendent de savoir si leur ave­nir se des­sine en Belgique ou hors de ses fron­tières.
C’est le temps de leurs 18 ans.
Dans ce lieu de tran­sit qui les accueille alors qu’on décide de leur sta­tut, ils cherchent leurs mots
pour se racon­ter.

En Belgique, les mineur.e.s étranger.e.s non accompagné.e.s qui se déclarent aux auto­ri­tés sont accueilli.e.s sur le ter­ri­toire de façon incon­di­tion­nelle jusqu’à leur majo­ri­té.
Être, venir, aller raconte le par­cours de ces jeunes gens au moment char­nière où ils quittent
l’enfance légale et perdent les pro­tec­tions qui y sont liées. Il pro­pose à l’auditeur une réflexion qui se
veut sen­sible autour des notions de véri­té, d’errance, d’arbitraire.

A écou­ter sur Radio Panik 105.4FM, l’émission Radio Passe-Partout réa­li­sée par les jeunes du Petit Chateau et Caroline Berliner

Sélectionnée pour concou­rir au Phonurgia Awards 2019, la pièce a été bien reçue:
Alessandro Bosetti: «Un inves­tis­se­ment émo­tion­nel très très fort, … un mon­tage très savant. J’admire beau­coup.»
Juliette Volcler: «Très fin, très sub­til, la réa­li­sa­trice joue extra­or­di­nai­re­ment bien sur les silences des per­son­nages.»
Anne Gillot: «Une oreille incroyable», «un dépla­ce­ment génial de la radio dans la radio.»
François Nida: «Mets les pieds dans le plat en nom­mant une cer­taine poli­tique menée en Belgique et ailleurs.»

Syntone a 10 ans!

Syntone, la revue d’actualité et de cri­tique radio­pho­nique a fêté ses 10 ans! Elle s’est joint à Radio Panik pour célé­brer la richesse de l’expression radio­pho­nique et a pro­po­sé une confé­rence-émis­sion-per­for­mance autour de l’histoire de la radio et son futur.

Archives, créa­tions, écri­tures, jeux pour l’oreille, la trans­mis­sion a explo­ré les mani­festes qui ont mar­qué l’histoire de l’art radio­pho­nique et s’est adon­né à la futu­ro­lo­gie pour des­si­ner les poten­tia­li­tés de la radio de demain et lais­ser s’exprimer avec fan­tai­sie nos dési­rs.

L’émission a ren­du éga­le­ment hom­mage à Marcel Xhaufflaire, membre fon­da­teur de Radio Panik et de l’ACSR, auteur lui même d’un texte mani­feste en 2001.

Avec:

- Juliette Volcler, coor­di­na­trice édi­to­riale de Syntone, cher­cheuse indé­pen­dante et autrice de deux essais : Le son comme arme, les usages poli­ciers et mili­taires du son (La Découverte, 2011) et Contrôle. Comment s’inventa l’art de la mani­pu­la­tion sonore (La Découverte / La Rue musi­cale, 2017).

- Étienne Noiseau, fon­da­teur de Syntone, artiste, réa­li­sa­teur sonore et cri­tique radio­pho­nique.

- Anna Raimondo, artiste sonore et radio­pho­nique, per­for­ma­trice et cura­trice de Saout Radio, avec Perline Desanges (médium) et Serge Ducas (astro­logue).

- Guillaume Abgrall, radio­logue, membre actif de Radio Panik.

- Bastien Hidalgo Ruiz et Damien Dewulf a la tech­nique.

Un évè­ne­ment orga­ni­sé par l’acsr dans le cadre des 35 ans de Radio Panik.
Quelques images par ici > http://www.acsr.be/galerie/syntone-a-10-ans/

Courage, fuyons!

Les Marolles, quar­tier popu­laire situé au cœur de Bruxelles.
Dans le dédale des ruelles, sur la place du mar­ché aux puces, dans les cui­sines inté­rieures ou dans
la cha­leur d’un café, je pose la même ques­tion aux habi­tants: «au cours de votre vie, avez-vous fui quelque chose?».
On me raconte des bribes de vie, on me recom­mande à un voi­sin, on se passe le mot. De bouche à oreilles, ma col­lecte d’histoires brasse les mémoires, remue le pas­sé, s’amuse des sono­ri­tés, et voi­là que la fuite prend des airs d’éloge qu’on ne lui connais­sait pas. Une phi­lo­so­phie poli­tique de la vie se fait jour. Un cer­tain art de la fuite.

La brebis galeuse

L’asile est une rési­dence de saints. Ce sont des saints les pauvres fous, sainte la bonne sœur qui s’occupe d’eux. Et le doc­teur est le plus saint de tous, c’est le chef des saints, c’est Jésus Christ.
Nicola nous raconte ses 35 ans d’ «asile élec­trique», et dans sa tête bou­le­ver­sée se heurtent réa­li­té et fan­tai­sie en pro­dui­sant d’imprévisibles illu­mi­na­tions. Nicola est né dans les années Soixante, « les fabu­leuses années Soixante », et le monde qu’il voit à l’intérieur de l’institut n’est fina­le­ment pas si dif­fé­rent de celui qui court là dehors – un monde où la seule chose qui semble ne pas pou­voir se consu­mer est la peur.

Article presse: Télérama 3/07/2019