Gnawas jour et nuit

Illustration : Margaux Nessi

Dans un ter­ri­toire bruxel­lois fer­tile à la créa­tion, à la dif­fu­sion cultu­relle et dans le contexte actuel trou­blé, une par­tie de la com­mu­nau­té maro­caine de Belgique per­pé­tue une branche cap­ti­vante de son héritage,la musique gna­wa, une musique spi­ri­tuelle, de transe, intro­duite dans le monde arabe par les esclaves noirs.
Aujourd’hui, ses membres résistent à leur manière en trans­met­tant loca­le­ment l’esthétique envoû­tante d’une musique por­tée par les chants et les sono­ri­tés cap­ti­vantes des ins­tru­ments qui lui sont propres (le guem­bri, le tbel et les qrâ­qeb).

Une pro­duc­tion de Julien Crespin et Chloé Despax, avec le sou­tien du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de l’acsr | 2017 | 50min

Le 16 avril à 17h: Dimanche Gnawa à NGHE : Écoute en avant pre­mière du docu­men­taire dés 17h
sui­vi d’un mini concert Maâlem Dris, solo guem­bri et voix et d’un repas cous­cous mai­son.
NGHE, 6 rue des Mariniers
1080 Molenbeek Bruxelles
Prix Libre.

Le 17 avril à 12h15: Diffusion sur Radio Panik 105.4FM en pré­sence des réa­li­sa­teurs

Le 21 Mai 2017 à 17h: Écoute au Centre Culturel Jacques Franck + concert acous­tique de Maalem Hicham Bilali, solo guem­bri et voix