Histoires souterraines d’Argentine

Guidé par Eduardo Molinari, el «eter­nau­ta» — voya­geur dans le temps, «Histoires sou­ter­raines d’Argentine» part à la recherche de visages par­fois oubliés de l’Argentine, tranches d’histoires entre pas­sé et pré­sent. Les his­toires qu’Eduardo, artiste plas­ti­cien, dis­tille tout au long du docu­men­taire, se répondent et mettent en relief les vies bien réelles de Zulema, mère de famille enga­gée dans un mou­ve­ment «pique­te­ro» de chô­meurs et celle de Moïra, Indienne mapuche.

Au tra­vers de ces trois récits, ce sont trois pra­tiques qui ont en com­mun d’appartenir à des Argentines cen­sées ne pas exis­ter. L’Argentine des Indiens dans un pays de culture dite offi­ciel­le­ment « euro­péenne », dont les habi­tants sont dits être des­cen­dus des bateaux, des­cen­dants d’immigrants venus en majo­ri­té d’Europe.
Celle de chô­meuses blo­quant des routes dans une éco­no­mie dite flo­ris­sante, où tout un cha­cun se devait d’être un gagnant.
Après les révoltes du 19 et du 20 décembre 2001, ces autres Argentines émergent avec force. Renouer avec ces der­nières sera un élé­ment clef de la recom­po­si­tion du tis­su social. Nous vous invi­tons à écou­ter leurs réa­li­tés, les ques­tions qu’elles affrontent au quo­ti­dien, et à un voyage au-delà de la sur­face de l’his­toire offi­cielle.

Réalisation et prise de son: Carine Thibaut et Guillermo Kozlowski Prise de son ambiances: Lalo Recanatini (ruido blanco producciones, Argentine) Montage, mixage et prise de son: Arnould Chapel

Production : acsr et RTBF, avec le soutien du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles, du Service des Promotions des lettres de la Communauté française de Belgique, de la SCAM et de la SACD Belgique 2005