Archives du mot-clé : Ecole

Rascasse le vieux marin

La vie a chan­gé dans le petit port de pêche depuis que Rascasse a décou­vert une étrange bou­teille en plas­tique sur la plage. Il décide de s’en sépa­rer en pre­nant le large mais la mer le sur­prend et lui donne une mission…Ensemble, ils embarquent pour un monde oni­rique empreint de conscience éco­lo­gique.

Le tigre de papier

Dans les débats liés à la dis­cri­mi­na­tion, aux chan­ge­ments de socié­té, aux vio­lences poli­cières, à l’islam, au voile, ou encore à l’histoire colo­niale belge, à la Place Lumumba, aux sta­tues et noms de rue de Bruxelles, cer­taines pen­sées sont res­tées inau­dibles un temps.

Grandis dans la capi­tale, actifs au sein des sphères scien­ti­fiques, éco­no­miques, cultu­relles et socio-poli­tiques belges, 12 inter­ve­nants m’ont consa­cré ce temps. Le che­mi­ne­ment cho­ral, tis­sé à par­tir de leurs réponses, évoque la rela­tion à l’histoire, aux fis­sures, et au sens que l’on se donne.

Entre appa­ri­tions, aspi­ra­tions, oublis, il existe une réso­nance de quelque chose qui a tin­té dés le départ. Mais que l’on n’a pas enten­du. Qui entoure un débat avant même qu’il ne com­mence. Ce pre­mier opus par­tage la sor­tie de cette étape trop étroite.
Le second évo­que­ra les réfé­rences et les évé­ne­ments, les actions menées dans le cadre de l’émancipation, du tra­vail et des pro­jets qui ont émer­gés au fil de cette réso­nance.

Portrait d’école

Débuté au len­de­main des élec­tions légis­la­tives fédé­rales belges, en juin 2007, ce docu­men­taire sur un éta­blis­se­ment sco­laire emprunte à la fable, et au pam­phlet, pour tis­ser un por­trait entre l’école et la socié­té civile.

Je tiens depuis six ans des ate­liers d’arts plas­tiques et d’aide à la langue dans cette école où la grande majo­ri­té des élèves sont allo­phones et allochtones,des «pri­mo-arri­vants» selon notre vocable admi­nis­tra­tif, mais aus­si des enfants de «sans-papiers».

Traces

Maky, rap­peur et slam­meur bruxel­lois, pro­pose un ate­lier d’écriture aux déte­nus de la pri­son de Nivelles. Il entraîne une poi­gnée d’hommes à se sai­sir de l’oralité, à tri­po­ter les mots et à s’aguerrir de « leurs peines ». Dans une langue urbaine et musi­cale aux accents métis­sés, Yannick, Natan et le P’tit Yan nous font par­ta­ger leur vécu, leurs res­sen­tis, leurs amer­tumes et leurs espoirs pour un futur qu’ils ima­ginent loin des murs ternes de la pri­son. L’atelier est là, mais tous ne par­viennent pas à s’en sai­sir. Entre dis­cordes, désir et décou­ra­ge­ment, il révèle un quo­ti­dien car­cé­ral empreint de nos­tal­gie, de haine et de cynisme.

L’école pirate, un an dans un lycée autogéré

Septembre 2008, Limerlé, petit vil­lage des Ardennes belges.

«Pédagogie Nomade», pre­mier lycée public auto­gé­ré de Belgique, ouvre ses portes. Une école fon­dée sur l’autogestion et l’autonomie, pour redon­ner aux ados l’envie d’apprendre. Christophe Rault et Fabienne Laumonier ont sui­vi sa pre­mière année d’existence. Tensions du quo­ti­dien et éveil d’une uto­pie…

Suite à ce docu­men­taire, la fon­da­tion Baudouin a com­man­dé au tan­dem Fabienne & Christophe deux autres réa­li­sa­tions. Ces trois docu­men­taires regrou­pés dans un très beau cof­fret inti­tu­lé J’aime pas l’école! révèlent les pré­oc­cu­pa­tions d’une jeu­nesse mise à l’écart du sys­tème sco­laire belge fran­co­phone. A décou­vrir sur jaimepaslecole.over-blog.com

Demandez le cd en écri­vant à jaimepaslecole[at]mail.com