Vendredi Varda: Rencontre avec l’atelier de creation sonore radiophonique

Vendredi 20 Mai à 19h

Pour cette nou­velle séance des « Vendredi Varda », c’est à deux écoutes radio­pho­niques que vous êtes conviez. Deux écoutes très dif­fé­rentes : un docu­men­taire : « Sur le fil », réa­li­sé par Yvan Hanon, et une fic­tion : « Beaux jeunes monstres » (3 épi­sodes sur 5), réa­li­sée par Florent Barat et Sébastien Schmitz. Les réa­li­sa­teurs seront pré­sents et répon­dront à vos ques­tions après chaque écoute.

19h SUR LE FIL

surlefil
Ils sont des corps épui­sés, des âmes dés­in­car­nées.
Ils ne voient rien venir, ils tombent.
Une plon­gée ver­ti­gi­neuse.
Une apnée sous les abysses d’un quo­ti­dien qui sem­blait pour­tant sou­rire à la réus­site pro­fes­sion­nelle.
Ils sont frappés par cette nou­velle patho­lo­gie de civi­li­sa­tion nom­mée BURN OUT.
Au tra­vers d’un récit croi­sé, Joëlle, Karim, Mélodie et Pascal nous racontent com­ment ils ont affron­tés cette perte d’énergie vitale, cette perte de sens.
Ont-ils pu poser leurs limites ?
A tâtons, ils com­mencent alors l’apprentissage de la sur­vie, la recherche d’un nou­veau souffle.
Ils tissent le fil de leur renais­sance.
Un fil sus­pen­du entre deux murs, sur lequel ils vont devoir trou­ver leur fra­gile équi­libre.

Documentaire de créa­tion radio­pho­nique / Durée : 27 min

Réalisation, prise de son, mon­tage et mixage : Yvan Hanon
Création sonore : Christophe Rault / Graphisme : Elise Neirinck
Une pro­duc­tion de l’Institut des Arts de Diffusion, Master Radio 2015.

20h BEAUX JEUNES MONSTRES
William, jeune gar­çon atteint d’une infir­mi­té motrice céré­brale (IMC), nous raconte son his­toire. De sa nais­sance à son éman­ci­pa­tion. De la sur­vie à la libé­ra­tion.

« Beaux Jeunes Monstres » c’est un hom­mage aux invi­sibles. Pour don­ner la parole à ceux qui ne l’ont pas, une place à ceux qu’on ne voit pas. C’est le récit d’une révolte, une révo­lu­tion même. De celles qui font tour­ner le monde. Et par­fois le retournent. Pour que rien ne soit plus jamais pareil.

« Beaux Jeunes Monstres » c’est une fic­tion radio­pho­nique, un film sans images. Orson Welles disait que « la dif­fé­rence entre la radio et le ciné­ma, c’est qu’à la radio l’écran est plus grand ». Et c’est à vivre cette expé­rience que nous vous invi­tons. Il vous suf­fi­ra de vous ins­tal­ler confor­ta­ble­ment, pour­quoi pas fer­mer les yeux, et vous lais­ser embar­quer dans votre ciné­ma per­son­nel.

5 épi­sodes – durée totale +/- 60 minutes

INFOS
Rue Claessens 57 à 1020 Laeken, ici
De 19h à 21h — Gratuit — Réservation obli­ga­toire par mail