Archives de la catégorie : Environnement et Développement durable

Des patates et des luttes

« Du poli­tique au poé­tique »

Partons en Belgique pour une balade poé­tique et fes­tive au cœur de luttes contem­po­raines, à tra­vers le prisme de la patate. Qu’elle soit plan­tée, ven­due ou par­fois même arra­chée, voi­ci l’emblématique tuber­cule his­sé au rang d’ob­jet poli­tique. Sur son che­min, s’en­tre­croisent amoureux·ses de la pomme de terre, penseur·euses, acti­vistes, paysan·nes et autant de com­bats revi­si­tés empreints de déso­béis­sance civile.

© Livia Cahn

© Livia Cahn

Ainsi brament-ils

Benoît et Baptiste sont pas­sion­nés par le cerf. Ensemble, ils suivent sa piste, l’appellent, l’écoutent, l’observent, le pho­to­gra­phient, le com­prennent. Une com­pé­tence que père et fils expo­se­ront au Championnat natio­nal d’imitation du brame de Saint-Hubert.
Expression bes­tiale de la riva­li­té, le brame affec­te­ra-t-il leur com­pli­ci­té ? C’est l’histoire d’une trans­mis­sion, d’un lien fort entre la nature et l’homme, d’une pas­sion com­mune pour le cerf avec toute sa sym­bo­lique, et, au bout du compte, d’une inévi­table confron­ta­tion.

A lire, un article sur pointculture.be

Version 133

Et si d’autres mondes étaient pos­sibles ? Et si les Cités de la Grèce antique (Athènes, Argos, Thèbes…) avaient colo­ni­sé des conti­nents et étaient deve­nues de véri­tables civi­li­sa­tions modernes ? Et si les super-héros avaient réel­le­ment exis­té ? Et si un « jour­na­liste-prêtre » aux étranges pou­voirs était envoyé par son Dieu dans ce monde pour y mener une enquête ?
Une uchro­nie libre­ment adap­tée de la tra­gé­die d’Euripide Les Héraclides – mais sur­tout une féroce satyre poli­tique et sociale de notre temps.

Sortir de ce jardin

«Sortir de ce jar­din» raconte l’his­toire d’un groupe de per­sonnes, jeunes et moins jeunes, d’ho­ri­zons variés, habi­tants et tra­vailleurs, pota­gistes, du quar­tier du vieux Molenbeek, dont la réa­li­sa­trice, Claire Gatineau, fait elle-même par­tie. Préoccupés par des ques­tions envi­ron­ne­men­tales et l’ur­gence cli­ma­tique, ils décident de se rendre à Paris en 2015 où se pré­pare la Cop 21. Mais, à la veille du départ, les atten­tats de Paris sus­pendent toute pos­si­bi­li­té de voyage. La com­mune de Molenbeek et ses habi­tants sont alors pris d’assaut et lar­ge­ment stig­ma­ti­sés par les médias. Sans aban­don­ner, les membres de ce groupe conti­nue­ront à vivre, à inven­ter des che­mins de tra­verse, à sor­tir de leur quar­tier, sor­tir de leurs jar­dins pour aller voir le monde.

Rascasse le vieux marin

La vie a chan­gé dans le petit port de pêche depuis que Rascasse a décou­vert une étrange bou­teille en plas­tique sur la plage. Il décide de s’en sépa­rer en pre­nant le large mais la mer le sur­prend et lui donne une mission…Ensemble, ils embarquent pour un monde oni­rique empreint de conscience éco­lo­gique.

Interview sur Radio Evasion

Coupe Cup keeper [kezaco] ?

« J’ai décou­vert la coupe en 2010 et ça a chan­gé ma vie lit­té­ra­le­ment (…) j’ai les muqueuses exces­si­ve­ment fra­giles, et les tam­pons avaient ten­dance à me don­ner une démarche de John Wayne pen­dant une semaine après.(…) mes muqueuses remer­cient la coupe ! (Mlle Catherine rit) » Qu’est-ce que la «coupe mens­truelle», cet objet inso­lite et génial inven­té dès les années 1930 aux États-Unis et qui prend peu à peu sa place dans le monde des femmes euro­péennes ? Voici son his­toire, les récits de celles qui l’ont expé­ri­men­té, celles qui veulent lui don­ner sa place dans notre socié­té. Confidentiel et cepen­dant révo­lu­tion­naire, j’ai eu envie de par­ta­ger la connais­sance de cet objet, et aller à la recherche de ce tout ce qui se cache der­rière cet objet, au pre­mier regard, incon­gru.

Une vie partagée

jk3

Augusta était api­cul­trice et avait un secret. Au prin­temps, lorsqu’un essaim sor­tait de la ruche, elle venait silen­cieu­se­ment s’assoir à proxi­mi­té et dépo­sait un panier devant elle. Après un temps plus ou moins long, l’essaim pre­nait son envol et les abeilles, par mil­liers, entraient dans son panier. A pré­sent dis­pa­rue, per­sonne ne sait com­ment elle pro­cé­dait.

« Une vie par­ta­gée », chro­nique de cette période d’essaimage, nous fait entendre la voix d’hommes et de femmes qui, par la qua­li­té de la rela­tion qu’ils ont tis­sée avec leurs abeilles, nous amènent à nous inter­ro­ger sur notre rela­tion au monde ani­mal et à l’environnement, sur la science et, fina­le­ment, sur notre huma­ni­té.

La Sardine et le Loup de mer

la sardine et loup de mer-1

Naguère, au ver­so des cartes de navi­ga­tion, on trou­vait le récit d’une aven­ture mari­time exem­plaire pour par­faire l’é­du­ca­tion des jeunes marins. En 2014, j’enfile un ciré jaune et embarque à bord du voi­lier d’un vieux loup de mer pour tra­ver­ser la Manche. S’engage une conver­sa­tion autour d’un savoir-faire, d’une pra­tique: il paraît que la meilleure façon d’ap­prendre la navi­ga­tion, c’est de prendre la mer.

Un monde vécu

_triptyque

Illustration de Claire Gatineau

Illustration de Claire Gatineau

Un monde vécu est un long voyage fait de ren­contres, auprès de ceux et celles qui ne veulent pas se lais­ser dépos­sé­der par la logique de l’agriculture indus­trielle.
Un docu­men­taire sur la recon­quête d’un monde de savoir faire et d’expérience, d’«un monde vécu» comme l’écrivait André Gorz.
Une réflexion sur la néces­saire recon­quête de notre liber­té.
Vous n’y trou­ve­rez ni d’experts ni non experts, mais sim­ple­ment des per­sonnes qui se mettent en mou­ve­ment, se ques­tionnent, tentent de trou­ver un che­min ou l’en­ga­ge­ment laisse une place au plai­sir.

Existence souterraine

existence_souterrainePartage d’un moment en com­pa­gnie de Vincent Duseigne, explo­ra­teur d’univers enfouis. Il se balade et récolte des bribes d’un pas­sé indus­triel, d’une mémoire minière oubliée et cachée. L’univers des sou­ter­rains, envou­tant et dan­ge­reux, est deve­nu une pas­sion pour lui. Dans un silence gla­çant, il s’enfonce dans la pénombre. Au gré de la marche, il raconte ses trou­vailles et se livre dans ces gale­ries laby­rin­thiques.