Écoute à L’eau chaude

Jeudi 15 decembre à 19h Jusqu’à ce qu’il fasse jour, un docu­men­taire de Caroline Berliner Haïti, décembre 2014. Poètes et pen­seurs s’apprêtent à inves­tir les ruines de Port-au-Prince pour pré­sen­ter au public leurs pro­chaines créa­tions théâ­trales. De quoi rêve-t-on quand on a 30 ans à Port-au-Prince ? Pour soi-même, pour l’autre pour le pays ? Quelle place occupe[…]

Le week-end du doc: séances d’écoute

L’atelier par­ti­cipe à la qua­trième édi­tion du Week-end du Doc ! L’initiative du Centre du Cinéma et de l’Audiovisuel se déroule du 17 au 20 novembre afin de mettre à l’honneur la diver­si­té et la spé­ci­fi­ci­té du docu­men­taire belge. A cette occa­sion, Argos, le centre cultu­rel Jacques Franck et l’Atelier de Création Sonore Radiophonique pro­po­se­ront des séances[…]

Prix Phonurgia Nova 2016

Les pièces de l’a­te­lier pré-sélec­­tion­­nées pour le concours Phonurgia: // Prix Field Recording // Musée de la chasse et de la nature : JOUK LI JOU de Caroline Berliner et Félix Blume, (Arte Radio & Le bruit et la fureur, France et Belgique) // Prix Archives de la Parole // BnF : LES MOTS DE MA MERE de[…]

Jouk li jou

JoukLiJou

Tourbillon d’hommes et de pous­sière, Port-au-Prince ne se tait jamais. De l’aube à l’aube, 2 mil­lions d’habitants, de coqs et de chiens déam­bulent sur des trot­toirs invi­sibles, livrés à eux-mêmes pour effa­cer les der­nières traces du séisme du 12 jan­vier 2010. Voici les chants de ceux qui, chaque jour, cherchent à apai­ser la terre qui gronde ou à crier plus fort qu’elle.

JOUK LI JOU en écoute sur:

Cette créa­tion a été rea­li­sée en paral­lèle du docu­men­taire audio de Caroline Berliner «Jusqu’à ce qu’il fasse jour» (52 min) consa­crée à trois artistes de Port-au-Prince lors du fes­ti­val de théâtre Quatre Chemins, à décou­vrir par ici.

Ecriture et réalisation : Félix Blume et Caroline Berliner Prise de son : Félix Blume Mixage : Samuel Hirsch Merci infiniment à Maude Malengrez, Guy Régis Junior, Brice Cannavo, Michèle Lemoine, Véronique Doyen, Lucie Couet et Michel Saint-Jean pour avoir permis à ce documentaire de voir le jour. Merci à Martial Prévert pour le graphisme. Merci aux équipes de la FOKAL, du Festival Quatre Chemins, de l’Institut Français d’Haïti et du Centre Culturel Anne-Marie Morisset. Merci à Carmelo Iannuzzo, à Clémentine Delahaut et à Bastien Hildago Ruiz. À Sergine André, à Thomas Berliner et à Yannick De Mol. À Julien Van Der Stichelen Rogier et à ses deux hiboux. Merci aussi à Coraline Clément, Emmanuel Marre, Floriane Pochon, Gabriel Lecup, Marie-Christine Cabanas, Nicolas Perret, Sofia Garcia Osorio, et Watson pour nous avoir prêté leurs oreilles attentives.

Production : Une production Le Bruit et la fureur asbl et Arte Radio, avec le soutien du FACR de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’ACSR, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

Jusqu’à ce qu’il fasse jour

Jusqua_ce_qui_fasse_jour

Haïti, décembre 2014.

Poètes et pen­seurs s’apprêtent à inves­tir les ruines de Port-au-Prince pour pré­sen­ter au public leurs pro­chaines créa­tions théâtrales.

De quoi rêve-t-on quand on a 30 ans à Port-au-Prince ? Pour soi-même, pour l’autre pour le pays ? Quelle place occupe l’artiste dans un pays où tout pous­se­rait vers d’autres prio­ri­tés, plus criantes, plus néces­saires ? Avec quoi s’avance-t-on dans l’âge adulte dans un pays où l’on dit que l’on sur­vit plu­tôt que l’on vit ?

A l’aube du Festival de théâtre Quatre Chemins — et de la com­mé­mo­ra­tion du séisme qui dévas­ta le pays cinq ans plus tôt – Caroline Berliner a sui­vi leur déam­bu­la­tion sur le ter­ri­toire de la capi­tale et a cher­ché les coïn­ci­dences entre fic­tion et réa­li­té, par­cours intime et his­toire col­lec­tive, néces­si­té artis­tique et enga­ge­ment citoyen.

En paral­lèle de ce docu­men­taire, Félix Blume et Caroline Berliner ont réa­li­sé JOUK LI JOU, une carte pos­tale sonore où l’on peut entendre les chants et les sons d’une jour­née à Port-au-Prince. C’est pro­duit par Arte Radio et c’est à décou­vrir par ici.

Un article «UNE RADIOGRAPHIE DE PORT-AU-PRINCE» est paru dans le MagHaiti: à lire ici http://www.maghaiti.net/jusqua-ce-quil-fasse-jour-une-radiographie-de-port-au-prince/

Avec : Billy Elucien, Johny Zéphyrin et Kermonde Lovely Fifi Textes : Jean-Samuel André, Johny Zéphyrin, Kermonde Lovely Fifi, Syto Cavé Prise de son : Félix Blume Montage : Sabrina Calmels Mise en ondes et mixage : Jeanne Debarsy Graphisme: Martial Prévert Réalisation : Caroline Berliner Merci infiniment à Maude Malengrez, Guy Régis Junior, Brice Cannavo, Michèle Lemoine, Véronique Doyen, Lucie Couet et Michel Saint-Jean pour avoir permis à ce documentaire de voir le jour. Merci à Syto Cavé ; à Erol Josué ; à Marcus Garcia ; à Jean-Samuel André et aux membres du Collectif Hors-Jeu ; à Julaine Noelus, Renalda Emile, Galioth Saint-Louis et à toute l’équipe du spectacle « Moi, au bout de l’exil » ; à Dieuvela Etienne et aux Simbi Roots ; à Eliezer Guérismée, à Chelson Ermoza et aux membres de la BIT – Haïti pour avoir nourri ce projet de leurs créations respectives. Merci à Martial Prévert pour le graphisme. Merci aux équipes de la FOKAL, du Festival Quatre Chemins, de l’Institut Français d’Haïti et du Centre Culturel Anne-Marie Morisset. Merci à Carmelo Iannuzzo, à Clémentine Delahaut et à Bastien Hildago Ruiz. À Sergine André, à Thomas Berliner et à Yannick De Mol. À Julien Van Der Stichelen Rogier et à ses deux hiboux. Merci aussi à Antoine Laubin, Coraline Clément, Emmanuel Marre,  Jean-Benoît Ugeux, Linda Ibbari, Louis Castel, Méline Van Aelbrouck, Naïs Bastide et Watson pour nous avoir prêté leurs oreilles attentives. Et, de tout cœur, merci à Albert Moléon, Eliezer Guérismée, France Medeley Guilloux, Francesca Mérentie et Louisna Laurent pour avoir inspiré tout ça.

Prix : Finaliste du Grand Prix International URTI de la Radio 2017

Production : Une production Le Bruit et la fureur asbl, avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’acsr, de Wallonie-Bruxelles International et de la FOKAL.

Écoute radio: JUSQU’À CE QU’IL FASSE JOUR — JOUK LI JOU

Dimanche 10 Janvier à 17h Haïti, décembre 2014. Poètes et pen­seurs s’apprêtent à inves­tir les ruines de Port-au-Prince pour pré­sen­ter au public leurs pro­chaines créa­tions théâ­trales. Trois d’entre eux nous ouvrent les portes de leur ate­lier inté­rieur. A l’aube du Festival de théâtre Quatre Chemins — et de la com­mé­mo­ra­tion du séisme qui dévas­ta le pays cinq ans[…]

Les envahisseurs

Suite au stage don­né par Sebastian Dicenaire, «l’écriture radio­pho­nique de fic­tion — Du texte à la mise en ondes — Vers une chi­mère sonore», voi­ci un tour­­ner-mon­­ter réa­li­sé par une par­tie des sta­giaires. Avec Corinne Dubien, Caroline Berliner et Sebastian Dicenaire