À leurs corps défendant

Comme un appel à la liber­té, ce docu­men­taire met en lumière la réa­li­té meur­trière des centres fer­més et la néces­si­té d’y mettre un terme.

Synopsis

Vivre sans papiers, c’est tou­jours ris­quer d’être arrêté·e, enfermé·e, expulsé·e du ter­ri­toire où l’on cherche l’hospitalité. Trois per­sonnes dési­gnées comme « illé­gales » à un moment de leur par­cours témoignent de leur vie emmu­rée par l’Europe.

Souhail, Rabia et Mado racontent la vio­lence des poli­tiques migra­toires belges. L’un, depuis l’intérieur du centre fer­mé, évoque les vio­lences phy­siques et psy­cho­lo­giques. L’autre, depuis l’extérieur, relate l’angoisse du risque quo­ti­dien de l’arrestation. Et la der­nière, suite à sa « libé­ra­tion », raconte la peur, la colère et l’espoir.

Réalisation, prise de son et montage : Pauline Fonsny et Anaïs Carton Création sonore : Alice Peret et Cyril Mossé Mixage : Maxime Thomas Musique de fin : Jil Jilala et Nass El Ghiwane Dessin : Christophe Poot Graphisme : Clément Hostein (GSARA)

Production : Centre Bruxellois d’Action Interculturelle & Contre-ciels asbl, avec le soutien du Fonds d’Aide à la Création Radiophonique, de l’Atelier de Création Sonore et Radiophonique, de l’Atelier Graphoui, du GSARA, de Zin TV et de Radio Panik

Licence : SCAM