Archives du mot-clé : Transmission

Les transmissions

La série « Les trans­mis­sions » nous trans­porte dans le récit des des­cen­dants de celles et ceux qui ont com­bat­tu avec ou contre les occu­pants alle­mands durant la Seconde Guerre en Belgique. Alors que ces faits semblent appar­te­nir aux livres d’histoire, les traces de ce pas­sé sont tou­jours là pour ceux qui ont côtoyé ces hommes et ces femmes dans l’intimité. Anne, Antoine, Nathalie, sa fille Corinne et sa petite-fille Cindy nous racontent leurs sou­ve­nirs de famille, ou com­ment la grande Histoire se tra­duit au quo­ti­dien à tra­vers les générations.

On écoute la radio et parfois on l’entend

Quand écou­ter est une ten­ta­tive, entendre est un évènement.
Si le son est une forme sub­tile de tou­cher, qu’en est-il de la radio?
On écoute la radio et par­fois on l’en­tend est un exer­cice de style, un petit jeu d’é­coutes gigognes qui essaie de sai­sir ce moment où une ren­contre peut avoir lieu.

Le tigre de papier

Dans les débats liés à la dis­cri­mi­na­tion, aux chan­ge­ments de socié­té, aux vio­lences poli­cières, à l’islam, au voile, ou encore à l’histoire colo­niale belge, à la Place Lumumba, aux sta­tues et noms de rue de Bruxelles, cer­taines pen­sées sont res­tées inau­dibles un temps.

Grandis dans la capi­tale, actifs au sein des sphères scien­ti­fiques, éco­no­miques, cultu­relles et socio-poli­tiques belges, 12 inter­ve­nants m’ont consa­cré ce temps. Le che­mi­ne­ment cho­ral, tis­sé à par­tir de leurs réponses, évoque la rela­tion à l’histoire, aux fis­sures, et au sens que l’on se donne.

Entre appa­ri­tions, aspi­ra­tions, oublis, il existe une réso­nance de quelque chose qui a tin­té dés le départ. Mais que l’on n’a pas enten­du. Qui entoure un débat avant même qu’il ne com­mence. Ce pre­mier opus par­tage la sor­tie de cette étape trop étroite.
Le second évo­que­ra les réfé­rences et les évé­ne­ments, les actions menées dans le cadre de l’émancipation, du tra­vail et des pro­jets qui ont émer­gés au fil de cette résonance.

Plaisir de lire

plaisirdelire

Les librai­ries d’oc­ca­sion sont des lieux que j’af­fec­tionne. Elles me rap­pellent la mai­son de mon enfance, rem­plie d’é­ta­gères et de piles de livres. J’ai eu envie de par­tir à la ren­contre de libraires et de lec­teurs pour par­ta­ger avec eux, sim­ple­ment, mon amour pour le livre et la lecture.

À la mémoire de Baptiste Kada.