Gardiennes du temple - Benoit Bories
02.04 > 05.04 2024

Composer à partir du terrain

Masterclass

Deadline des inscriptions : 29/02/2024

Formulaire à compléter en bas de cette page


La composition du paysage sonore et acousmatique comme éléments de la narration

 

« J’ai développé au cours des sept dernières années un formalisme d’écriture sonore où la composition du paysage et ses potentialités musicales obtenues par des effets acousmatiques viennent prendre part à la narration. Nous sommes à l’opposé du concept d’habillage sonore. Le sens global de la pièce est fait de l’entremêlement de l’ensemble des matières sonores. L’écriture est ici poétique et vient suggérer des images mentales à l’auditeur tout au long du récit. La musicalité d’une pièce narrative, si l’on veut qu’elle puisse apporter du sens, doit tirer ses propriétés du terrain même de l’histoire. » Benoît Bories


Composer à partir du terrain, penser son montage comme une partition des lieux, moments, personnages traversés par la pièce : c’est de ces leitmotivs qu’est née l’idée de proposer ce stage de 4 jours. Durant celui-ci, les participant·es vont suivre les différentes étapes méthodologiques pour composer à partir d’un terrain narratif, qu’il soit documentaire ou fictionnel. Le stage propose à la fois des temps théoriques et des temps de mise en pratique à partir d’un exemple concret et local choisi par l’intervenant pour s’exercer. Chaque participant·e devra alors produire une courte pièce proposant une musicalité du terrain entrant en résonance avec des voix captées sur ce dernier. Il est possible également que chaque participant·e vienne avec son propre projet en cours.

Nous prendrons également un temps pour parler mise en espace d’une pièce sonore. Les principes d’écriture que nous allons aborder incitent presque naturellement à penser des modes de diffusion plus immersifs qu’une écoute stéréophonique classique.

Déroulé

Sur 4 jours – du 2 au 5 avril 2024 & Horaire des journées :  9h-12h30, 14h-18h

Premier jour

Théorie
Rappel théorique sur le phénomène sonore.
Les différents dispositifs de prises de sons utilisés. Enregistrer l’espace, le mouvement, penser ses prises en fonction d’une écriture par strates sonores.
Écoute d’extraits de pièces avec visionnage de bancs de montage. Description et analyse des partitions du paysage et des éléments de composition acousmatique.

Pratique
Analyser un terrain à partir de l’écoute en vue de le composer. Constitution d’un formalisme de captation sonore.
Penser ses prises de sons pour constituer les différentes matières sonores pour composer le terrain.
Premières prises de sons.

Deuxième jour

Pratique
Prises de sons deuxième partie. Sortie tôt le matin éventuellement.

Théorie
La composition acousmatique comme appui à la recomposition d’un paysage naturel.
Les appuis de la composition acousmatique à une narration documentaire ou fictionnelle, différents cas de figure : créations de résonance, d’allégorie et métaphore sonore, lien entre réel et évocation mémorielle, amplification de climax en fonction du déploiement musical.
L’utilisation de cartographies sonores par lieux, séquences et personnages dans la construction du montage. Suggérer par la composition sans passer par le dicible.
Écoute de différents exemples et visionnage de banc de montage.
Échantillonnage des matières sonores. Classification des matières en vue d’une mise en partition.

Pratique
Début d’échantillonnage des matières sonores.

Troisième jour

Théorie

Éléments méthodologiques pour appréhender de nouveaux outils logiciels.

Différents outils de transformation des matières : créer de nouveaux éléments à partir de motifs simples, transposition, les différentes familles d’effets, morphing, outils de sampling variés, synthèse granulaire, synthèse FM, suites de plugins incontournables, etc …

L’utilisation de l’écriture des automations comme apport dramaturgique à sa composition.

Les différentes façons de lier le geste instrumental à la manipulation des outils de transformation des sons : contrôle des automations, le MIDI, le principe d’instruments virtuels.

Pratique

Travail d’échantillonnage et de transformation sur les matières enregistrées.

Montage papier de la mise en partition des différentes compositions des participants.

Début de composition.

Quatrième jour

Théorie
Rajouter des textures sonores à sa composition globale, leurs apports narratifs et dramaturgiques. Utilisation des pistes sends et record sur le logiciel MAO.

Les bases de la spatialisation sur Reaper. Exemple pratique de mixage en octophonie. Penser la diffusion de sa pièce en fonction du projet. Les possibilités en terme de production.

Pratique
Fin de composition et écoute des séquences des participant•es.

Infos pratiques

Dates
02.04 > 05.04 2024
Date de fin d'inscription
28/02/2024
Lieu

acsr

49, rue Saint-Josse

1210 Bruxelles

Infos pratiques
Frais d'inscription : 200 euros
Matériel utilisé

Les participant•es doivent venir avec un ordinateur portable (avec un logiciel MAO installé) et peuvent emmener leur matériel de tournage.

Intervenants

Benoit Bories est créateur sonore. Il a produit des documentaires et des créations sonores pour France Culture, Arte radio, la RTBF, la RTS ou la Deutschland Radio Kultur. Son activité de création sonore vient à l’origine du documentaire sonore. Elle s’est transformée peu à peu avec le temps vers des productions plus hybrides alliant des formes empruntant à l’art sonore, la composition acousmatique et au field recording tout en en conservant cette volonté de documenter des questions sociétales. Son apprentissage et sa pratique de l’écriture sonore sont basés une formation approfondie en physique, un goût pour l’expérimentation musicale et une envie de se confronter à des questions sociales sur le terrain de ces problématiques. Il tient à garder un rapport artisanal au travail du son. Benoit Bories enseigne la création sonore documentaire à Phonurgia Nova, Faïdos Sonore et intervient auprès de plusieurs écoles d’audiovisuel.

Depuis 2016, il présente ses pièces sous forme de « concert documentaire » et élabore des créations sonores pour le spectacle vivant, ou des installations. Il a collaboré avec plusieurs festivals et lieux culturels pour ses performances (Quinzaine des réalisateurs à Cannes, Couvent des Jacobins à Toulouse, Hearsay Audio festival en Irlande, Polyphonik en Grèce) et participe régulièrement à des résidences artistiques à l’étranger (Harvestworks à New-York, RMIT et Bogong Center for Sound Culture à Melbourne). Benoit Bories a remporté plusieurs prix et mentions à l’international pour son travail sonore (Prix Europa, Prix Ondas, Prix Bohemia, Phonurgia Nova Awards, New-York Radio Award, Grand Prix Nova Romania).

Prérequis

Les participant•es doivent déjà posséder une pratique de l’enregistrement audio et d’un logiciel MAO – afin d’être autonome techniquement.

Public cible

Stage destiné aux personnes ayant déjà une pratique du documentaire sonore (radio/podcast) et qui désire mieux intégrer la narration sonore dans leur travail.

Conditions d'inscription

Etre résident•e en Belgique