Formations 2019

L’ACSR pro­pose tout au long de l’année des for­ma­tions pro­fes­sion­nelles dédiées à la pra­tique de la radio et du son. Celles-ci sont acces­sibles en prio­ri­té aux résident.e.s en Belgique.

  • Workshop sur l’éditorialisation d’un pod­cast avec Loïc Leroux-Gaullier de Magnéto le 5 juillet 2019 de 17 à 19h

  • Masterclass avec Sophie Berger : 21 – 22 sep­tembre 2019

  • La Coquille: reprise le 28 sep­tembre 2019

  • Prise de son avec Irvic D’Olivier du 3 au 6 octobre 2019

  • Stage fic­tion radio avec Alexandre Planck et Antoine Richard du 6 au 10 novembre

  • Stage de mon­tage avec Aurélien Lebourg et Bastien Hidalgo Ruiz les 16 – 17-30/11 et 1 décembre 2019

  • Ecrire un pro­jet de créa­tion radio­pho­nique, ani­mé par Carmelo Iannuzzo

  • Workshop avec Chantal Dumas du 3 au 6 décembre 2019

Workshop sur l’éditorialisation d’un podcast

Dans le cadre de notre échange bi-laté­rale Québec-Bruxelles-Wallonie, nous avons le plai­sir d’accueillir Loïc Leroux-Gaullier, direc­teur digi­tal chez Magnéto qui nous pro­pose une mas­ter­class sur les étapes essen­tielles d’éditorialisation d’un pod­cast, de pré­sen­ter le pay­sage du pod­cast outre-atlan­tique, sui­vie par une séance de ques­tions-réponses.

Contenu de la mas­ter­class :
 — Présentation du conte­nu (contraintes, bench­mark, choix des visuels, mise en page, l’optimisation des méta­don­nées)
 — Stratégie de diffusion/public cible (les par­te­na­riats, les influen­ceurs, les annuaires de réfé­ren­ce­ment, les groupes de niches)
 — Mise en ligne (choix des héber­geurs, Analyse des sta­tis­tiques)
 — Veille sur les dif­fé­rents modèles éco­no­miques (publi­ci­té, modèle de finan­ce­ment, busi­ness model)

Quand: le 3 juillet de 17h à 19h
Où: Infini Théâtre — rue Saint-Josse, 49 — 1210 Bruxelles
Réservation sou­hai­tée en écri­vant à clementine@acsr.be (dans la limite des places dis­po­nibles).

(suite…)

Atelier autour de la prise de son comme premier acte d’écriture

Weekend du 21 – 22 sep­tembre 2019
Sophie Berger.

Intention géné­rale:
Réflexion autour de l’acte d’enregistrer qui n’est jamais neutre et influe sen­si­ble­ment sur le récit.
Cet ate­lier vise à réin­ter­ro­ger ses auto­ma­tismes de prises de son.
Raconter les lieux, les gens, les atmo­sphères avec l’intimité du son & écrire le réel avec le micro.
Capter sen­si­ble­ment et res­ti­tuer un uni­vers, « cro­quer » avec le micro.

Comment « racon­ter » dès l’enregistrement ? Comment racon­ter par le son lui-même ? Comment choi­sir son dis­po­si­tif d’enregistrement ? Quels choix d’écriture s’effectuent à la prise de son ? Comment créer de l’image et de « l’écoute » chez l’auditeur ? Non pas seule­ment se poser la ques­tion de «quoi enre­gis­trer», mais aus­si «com­ment enre­gis­trer».

Cette mas­ter­class se fera sur la base d’écoutes col­lec­tives à par­tir des­quelles naî­tra la réflexion (ana­lyses cri­tiques de rushs, séquences tirées de son tra­vail et de celui d’autres auteurs.es radio, mais encore d’autres domaines sonores tirés de son expé­rience …)

Ces temps d’échanges-écoutes s’effectueront en alter­nance avec des temps de tra­vail pra­tique autour de la réa­li­sa­tion, par les par­ti­ci­pants, d’une séquence sonore brève (quelques minutes) met­tant en jeu les ques­tions abor­dées.

Le stage se clô­tu­re­ra avec une séance d’écoute de 49°00’ Sud au Cercle des Voyageurs le dimanche 22 à 18h.

Participation : 50 euros
Nombre maxi­mum de par­ti­ci­pants : 10 per­sonnes
Deadline envoi de votre can­di­da­ture : 25 août 2019 via le for­mu­laire en ligne.

Public-cible : tout auteur.re et réalisateur.trices intéressé.ée par la ques­tion du geste docu­men­taire et de l’écriture sonore, lors de ce moment pre­mier d’immersion de la phase de tour­nage.

Où?: ACSR, 49, ruse Saint-Josse à 1210 Bruxelles

Biographie de Sophie Berger

Ingénieure du son for­mée à l’ENSATT à Lyon, École Nationale Supérieure des Arts et Techniques du Théâtre, entre 2009 et 2012, dépar­te­ment son.
Sophie Berger tra­vaille comme réa­li­sa­trice et régis­seuse son pour le spec­tacle vivant (danse et théâtre). En dehors de ces aven­tures col­lec­tives de pla­teau, elle réa­lise régu­liè­re­ment des pro­jets plus en soli­taire, avec ses micros. Ces pro­jets, par­fois liés à des départs, sont des pièces sonores ou radio­pho­niques qui oscil­lent entre une part docu­men­taire et une part plus pure­ment poé­tique. Elles ont été dif­fu­sées en radio (France Culture) (RTBF, RTS), et dans de nom­breux fes­ti­vals en France et à l’étranger, au casque ou en séances d’écoute.
En 2014, elle a reçu le prix Pierre Schaeffer (Phonurgia Nova) pour LOIRE.
Elle réa­lise éga­le­ment des pro­jets sonores pour des com­mandes dans le cadre d’une expo­si­tion avec un musée, ou d’installations diverses.

Initiation à la prise de son dans le documentaire radiophonique

Photo de Marc Wathieu

Du 3 au 6 octobre 2019 de 10h à 18h.
Irvic D’Olivier vous invite à une ini­tia­tion à la prise de son pour échanger, dis­cu­ter, ana­ly­ser et pra­ti­quer.

Clôture des ins­crip­tions le 10/09/2019 via le for­mu­laire en ligne !

Qu’est ce qu’une bonne prise de son?
Y a-t-il une méthode à prio­ri ou faut-il réin­ven­ter le dis­po­si­tif sonore?
Quel micro choi­sir selon la situa­tion?
Quelle dif­fé­rence entre une sté­réo de temps et d’intensité?
Pourquoi et com­ment créer des plans sonores?
Que faut-il récol­ter comme son pen­dant le tour­nage?
Y a-t-il moyen d’anticiper quelque chose qui n’a pas encore eu lieu?
Par quoi com­men­cer? Les lieux, les gens dans les lieux, la voix des gens?
Comment la prise de son influence-t-elle l’esthétique et l’écriture radio­pho­nique?

Irvic D’Olivier est pre­neur de son, réa­li­sa­teur et pro­duc­teur pour la radio.
Il a été membre actif de l’acsr (ate­lier de créa­tion sonore radio­pho­nique) de Bruxelles de 2001 à 2011.
Il est le fon­da­teur et coor­di­na­teur artis­tique de SilenceRadio.org depuis 2005.
Il a réa­li­sé de nom­breux docu­men­taires et créa­tions radio­pho­nique pour Radio Panik, RTBF, ArteRadio, France Culture, Deutschlandradio Kultur, radia.fm.
Il est membre de la pla­te­forme euro­péen (EBU) Ars Acustica depuis 2006.

la Coquille

Les ate­liers de La Coquille. QUEZAKO ?
Il s’agit d’une suc­ces­sion d’ateliers radio­pho­niques créa­tifs et ludiques, pro­pices à l’éclosion d’idées nou­velles et de résul­tats sur­pre­nants.

L’objectif de la Coquille est plus que jamais de favo­ri­ser la créa­ti­vi­té et la spon­ta­néi­té au tra­vers d’exercices basés sur des contraintes, sans s’alourdir des notions théo­riques liées aux tech­niques du son.

Bienvenue donc à toute per­sonne dési­rant s’essayer à des jeux radio­pho­niques. Aucun pré­re­quis tech­nique n’est néces­saire pour cette coquille, il vous faut seule­ment avoir le goût du son, de la voix et être dési­reux d’explorer dif­fé­rentes formes de nar­ra­tion par le son !
Nous deman­dons cepen­dant aux par­ti­ci­pants d’être en pos­ses­sion d’un ordi­na­teur et d’un logi­ciel son quel qu’il soit (Reaper, Pro Tools, Cubase, Nuendo, Sequoia, Samplitude, Live, Ardour, …) car il sera deman­dé de tra­vailler à domi­cile entre les ren­contres pro­gram­mées. Depuis cette ses­sion, nous pro­po­sons une demi-jour­née d’initiation au logi­ciel Reaper, entre les deux pre­miers ate­liers.

Quand?: La ses­sion de cette Coquille se dérou­le­ra du 28 sep­tembre 15 décembre 2019, à rai­son de 6 jours et 1/2 com­plets d’atelier. Les places étant très pri­sées (nous ne pou­vons accueillir que 8 participant·e·s dans nos locaux), nous insis­tons sur le fait que les futur·e·s participant·e·s s’engagent à être présent·e·s TOUS les jours. Voir pro­gramme ci-des­sous.

Coût de la par­ti­ci­pa­tion : 125 €

Module 1 – Roxane Brunet & Bastien Hidalgo Ruiz : 28/09 & 12/10
Mini for­ma­tion Reaper – Roxane Brunet : 13/10 après-midi
Module 2 – Jeanne Debarsy & Daniel Perez Hajdu : 26/10 & 16/11
Module 3 – Sébastien Schmitz & Guillaume Abgrall : 14 – 15/12

Deadline envoi can­di­da­ture: 24 aout 2019 via ce for­mu­laire en ligne

(suite…)

Stage autour du montage et du mixage

Avec Aurélien Lebourg et Bastien Hidalgo Ruiz
Nombre de par­ti­ci­pants : 10 per­sonnes maxi­mum
Période : les WE du 16 — 17 novembre et 30 novembre — 1er décembre 2019
Où : à l’acsr — 49, rue St-Josse 1210 Bruxelles
Tél : +32(0)2 219 23 25

Clôture des ins­crip­tions le 12 octobre 2019 via le for­mu­laire en ligne

Intention géné­rale
«J’ai vu que des gens tra­vaillent sur Ardour ou Audacity, mais je com­men­ce­rais peut-être bien sur Final Cut.. »
En réa­li­sa­tion radio­pho­nique, comme dans d’autres domaines, il est sou­vent néces­saire et appré­ciable de tra­vailler en équipe, dès lors que l’on sou­haite obte­nir un résul­tat pro­fes­sion­nel. Ce qui implique la néces­si­té d’adopter une méthode de tra­vail opti­male dès le départ, et cohé­rente tout au long des étapes de réa­li­sa­tion pra­tique.
Le choix d’un logi­ciel de mon­tage est déter­mi­nant pour la suite de la pro­duc­tion et les inter­ac­tions avec les inter­ve­nants ulté­rieurs. Le but de ce stage est d’acquérir les bases théo­riques et pra­tiques qui vous per­met­tront d’appréhender sans sou­ci ces logi­ciels de mon­tage et mixage pro­fes­sion­nels, en déve­lop­pant une méthode de tra­vail effi­cace.
Faire en sorte que la tech­nique se mette au ser­vice de votre démarche artis­tique.

« Je sais que le son n’est pas bon, mais ça se net­toie­ra au mixage, non ? »
Le mixage per­met de cor­ri­ger de nom­breuses erreurs, d’améliorer sen­si­ble­ment les poten­tia­li­tés d’une prise de son. Mais ce n’est pas pour autant de la magie : le mixage ne ren­dra pas exploi­table une prise de son catas­tro­phique. Et sur­tout, le temps pas­sé à ten­ter de net­toyer la matière est du temps per­du pour recher­cher une dyna­mique géné­rale et se foca­li­ser sur le résul­tat glo­bal.
Nous pren­drons quelques exemples carac­té­ris­tiques de ce que l’on peut cor­ri­ger sim­ple­ment et de ce qu’il vaut mieux écar­ter dès votre déru­shage. Nous en pro­fi­te­rons pour par­ler de logique d’organisation de ses­sion, en pré­pa­ra­tion au mixage.
Nous explo­re­rons les bases et les prin­ci­paux outils du tra­vail de mixage, qui vous per­met­tront de com­prendre les enjeux de cette étape, et de pou­voir en effec­tuer par vous-mêmes les opé­ra­tions fon­da­men­tales.
Une fois les bases éta­blies, nous vous pro­po­se­rons un temps de mani­pu­la­tions enca­drées. L’espace entre les deux wee­kends sera éga­le­ment mis à pro­fit afin que ces gestes deviennent des réflexes de tra­vail, cha­cun pour­ra en pro­fi­ter pour expé­ri­men­ter chez soi et reve­nir la semaine sui­vante avec des ques­tions concrètes.

“De quel logi­ciel parle-t-on ?”
Nous nous concen­tre­rons prin­ci­pa­le­ment sur Reaper et Sequoia/Samplitude (le même logi­ciel, en ver­sion plus ou moins com­plète), mais la majo­ri­té des notions abor­dées seront direc­te­ment trans­po­sables à tous les logi­ciels.
Fondamentalement, si vous en com­pre­nez un, vous com­pren­drez suf­fi­sam­ment les autres pour vous en sor­tir seul.

“Et pour­quoi ceux-là alors ?”
 — Parce qu’il s’agit de logi­ciels abon­dam­ment uti­li­sés en créa­tion radio en Belgique, notam­ment à l’atelier de créa­tion sonore radio­pho­nique. L’acsr est une struc­ture qui sou­haite four­nir un accom­pa­gne­ment de qua­li­té, de la prise de son jusqu’à la dif­fu­sion. En terme de logique de tra­vail, cela se tra­duit par une chaîne cohé­rente en stu­dio de mon­tage, donc – autant que faire se peut – un même logi­ciel uti­li­sé dès la pre­mière étape (déru­shage), jusqu’à la der­nière (le mixage). Nous par­le­rons aus­si briè­ve­ment de Pro Tools, autre stan­dard uti­li­sé pro­fes­sion­nel­le­ment à l’acsr comme ailleurs.
 — Parce que Reaper et Sequoia/Samplitude ont cer­tains avan­tages indé­niables dans la pro­duc­tion radio, que nous abor­de­rons ensemble.

Pour qui ?
 — Pour les auteur·rice·s — réalisateur·rice·s débutant·e·s, ayant déjà une pra­tique de la prise de son, qui sou­haitent apprendre les bases du mon­tage, et s’initier au mixage.
 — Pour celles et ceux qui ont déjà une expé­rience dans le mon­tage radio mais sou­haitent appro­fon­dir leurs connais­sances, appré­hen­der l’étape de mixage, se for­ger une méthode de tra­vail pour gagner du temps et/ou mieux com­prendre ces étapes de pro­duc­tion.
 — Pour celles et ceux qui sont déjà familiarisé·e·s avec un logi­ciel mais n’arrivent pas à trou­ver les liens entre celui-ci et Reaper ou Sequoia.

Programme
Jour 1 : 9h30 – 18h
1. Accueil et pré­sen­ta­tion du stage
2. Bases et métho­do­lo­gie du mon­tage (com­munes à tous les logi­ciels)
a) Bref rappel/explications de la nature du son “réel” et “vir­tuel”
b) Les dif­fé­rentes manières d’ajouter un son dans le logi­ciel (depuis un sup­port ou en enre­gis­tre­ment de voix)
c) Organisation des fichiers et des pistes pour le mon­tage
d) Utilisation de quelques types de plug-ins indis­pen­sables
3. Comparaison rapide Sequoia/Samplitude, Reaper et Pro Tools en appli­quant les prin­cipes de bases appris pré­cé­dem­ment

Jour 2 : 10h – 18h
1. Premier aper­çu d’une ses­sion de mixage, logique d’organisation des pistes
2. Manipulation de Reaper ou Sequoia/Samplitude, par groupes de 2 (mon­tage)
3. Retour en groupe entier pour un appro­fon­dis­se­ment de Reaper et Sequoia, et de leurs par­ti­cu­la­ri­tés
4. Explication des étapes “clas­siques” du tra­vail de mon­tage
• déru­shage
• bout-à-bout (“ours”)
• mon­tage final
• pré­pa­ra­tion au mixage

Jour 3 : 10h – 18h
1. Mise en com­mun et réponse aux ques­tions des participant·e·s
2. Concepts fon­da­men­taux du mixage
3. Principaux outils du tra­vail de mixage (auto­ma­tion, fil­trage, effets,…)

Jour 4 : 10h – 18h
1. Exploration du stu­dio de mixage
2. Exercices pra­tiques, mani­pu­la­tion des logi­ciels
3. Retours et conseils sur des tra­vaux en cours ame­nés par les participant·e·s

Cotisation de 100 € — ou 15 € pour les réalisateur·rice·s en accueil à l’acsr
Nos stages s’adressent en prio­ri­té aux rési­dents en Fédération Wallonie-Bruxelles.
Plus de ren­sei­gne­ments sur ce stage ? Écrivez à : stages@acsr.be

A pro­pos des ani­ma­teurs:

Après 2 ans de BTS Audiovisuel option Son, Aurélien Lebourg démé­nage en Belgique pour conti­nuer sa for­ma­tion à l’INSAS. Passionné de son, il n’aime pas se fixer dans un domaine et pré­fère alter­ner entre les tour­nages et la post-pro­duc­tion, le son à l’image et la radio, la pra­tique et l’enseignement. Dans le domaine de la créa­tion radio, il opère essen­tiel­le­ment en mixage/mise en onde.

Bastien Hidalgo Ruiz est pre­neur de son, mon­teur et mixeur, prin­ci­pa­le­ment au ser­vice de la créa­tion radio­pho­nique. Il est coor­di­na­teur tech­nique de l’acsr (ate­lier de créa­tion sonore radio­pho­nique) depuis 2014. Il est éga­le­ment actif dans les domaines du field recor­ding et de la musique.